Tourismapost

Pourquoi l’étude BCG avait-elle été gardée secrète ?

Pourquoi l’étude BCG avait-elle  été gardée secrète ?

C’est aujourd’hui que le ministre du Tourisme, du Transport Aérien, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale et sa Secrétaire d’Etat au Tourisme, présenteront aux professionnels du Tourisme, la fameuse étude du secteur qui avait été confiée au cabinet BCG et que l’ancien ministre Lahcen Haddad avait préféré ne pas rendre public.

C’est autour d’un ftour, organisé aujourd’hui à Casablanca, que le nouveau ministre du Tourisme, du Transport Aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale présentera aux professionnels du Tourisme, organisés au sein de la Confédération Nationale du Tourisme, l’étude BCG que Lahcen Haddad avait préféré ne pas divulguer.

A l’époque, Lahcen Haddad n’avait pas voulu expliquer clairement pourquoi il ne voulait pas prendre en compte cette étude mais de source proche du ministère, on apprends, à demi-mot, qu’il n’était pas satisfait des conclusions qui avaient été apportées par le cabinet et qui remettaient en question sa gestion stratégique des dossiers sensibles de la Vision 2020.

Le lancement de cette étude avait, rappelons-le, été lancé en février 2016, par l’ancien ministre, et visait l’étude d’évaluation à mi-parcours de la Vision 2020. Elle avait été confiée au cabinet  international Boston Consulting Group  (BCG).

Prévue dans le cadre de la Vision 2020 du Tourisme, cette étude d’évaluation devait permettre d’établir un diagnostic de l’état d’avancement des différents chantiers de la vision  et leurs impacts sur l’industrie touristique nationale.

Cette évaluation s’imposait au vu du contexte mondial et des bouleversements majeurs de la situation géostratégique et de ses incidences sur l’industrie touristique mondiale.

 Il s’agissait également d’établir un diagnostic des points de blocage recensés  tout au long de la chaine de valeurs touristique et proposer in fine les scénarii de réajustement avec  un  plan d’accélération 2016-2020.

Cette évaluation à mi- parcours de Vision 2020 s’articule ainsi autour de :

  • L’évaluation et l’analyse des progrès pour la période 2011-2015 par rapport aux résultats attendus.
  • Diagnostic et l’évaluation des démarches et mesures d’accompagnement de l’opérationnalisation des chantiers/programmes de la vision 2020.
  • L’analyse des tendances internationales du secteur du tourisme, de la demande y afférente, de l’offre et de la concurrence à l’horizon 2020.

Des scénarii de réajustement de la vision 2020 y sont proposés, à travers l’élaboration d’un plan d’accélération à court termes  2016-2020 ; et un plan structurel consolidant la place du tourisme en tant que levier important du développement territorial.

En acceptant de rendre public, les résultats de cette étude, les nouveaux responsables du département du Tourisme font preuve d’une grande transparence et réitèrent ainsi leur volonté de travailler en osmose avec les opérateurs privés du secteur.

Lire aussi

Hamid Bentahar monte au créneau
Hamid Bentahar monte au...
L’ONMT déploie sa task-force  sur le WTM
L’ONMT déploie sa task-force ...
Le secteur du tourisme  mis à genou
Le secteur du tourisme...
URGENT :L’AG de l’OMT à Marrakech  aura-t-elle lieu ?
URGENT :L’AG de l’OMT...
Marrakech s’apprête à accueillir  l’AG de l’OMT
Marrakech s’apprête à accueillir ...
La CNT participe au livre blanc de la CGEM
La CNT participe au...
Tourismapost