Tourismapost

Jennifer Lopez : la polémique fait le tour du monde!

Jennifer Lopez : la polémique fait le tour du monde!

Comme on pouvait s’en douter, la presse internationale s’est faite l’écho de l’affaire qui entoure le concert de JLO à Mawazine. Un mauvais coup de pub pour le Maroc.
Petit florilège des commentaires lus dans quelques journaux français, américain et tunisien.

En se braquant contre les organisateurs de Mawazine et la chaine 2M, nos responsables politiques avaient-ils conscience de l’image peu glorieuse qu’ils donnaient ainsi du Maroc ? Sûrement pas… Ce n’est pas là leur principale préoccupation !
Or, plus on parlera de cette affaire, plus l’image du pays à l’international sera écornée. JLO a promis de ne plus jamais revenir au Maroc et, bien entendu, ses fans également…
Le premier secteur qui en sera touché est bien évidemment le tourisme, un secteur pourvoyeur de devises et d’emplois. Les détracteurs semblent l’oublier… Merci donc Messieurs les responsables marocains pour ce joli coup de pub !

L’ONMT dont la mission première est la promotion de l’image du Maroc va avoir du pain su la planche pour rattraper les choses !



«Le Royaume, tiraillé entre conservatisme et ouverture sur l’Occident, est actuellement secoué par une série de controverses sur les mœurs».


«Jennifer Lopez est trop sexy pour la télévision, du moins au Maroc».


«Jennifer Lopez: poursuivie pour outrage à la pudeur!».


«Jennifer risque la prison au Maroc !!!».


«La censure continue au Maroc. Après l’interdiction du film Much Loved,portant sur la pros­ti­tu­tion maro­caine, et l’expul­sion de deux FEMEN françaises qui se sont embras­sées devant un monu­ment de Rabat pour protes­ter contre la péna­li­sa­tion de l’ho­mo­sexua­lité, le gouver­ne­ment maro­cain a décidé de pour­suivre Jenni­fer Lopez pour outrage public à la pudeur».


«Film polémique sur la prostitution, action militante contre la pénalisation de l’homosexualité, critiques d’un concert brûlant de Jennifer Lopez: le Maroc, tiraillé entre conservatisme et ouverture sur l’Occident, est secoué par une série de controverses sur les mœurs».


Réaction de Lahcen Haddad,


Le ministre du Tourisme a, par contre, via sa page facebook, demandé plus de retenu. Extrait de son post :

« Nous prônons aujourd’hui un Maroc d’ouverture et en même temps on veut s’offusquer d’une représentation qui est, avant tout, artistique.
Le respect de chacun veut que l’on respecte ceux qui aiment ce type de spectacle et ceux qui ne les aiment pas. 
Ceux dont les valeurs n’y voient rien de choquant et ceux qui par contre y trouvent à redire.
C’est ce qu’on appelle la liberté d’autrui, la liberté de penser et la liberté d’agir. (…) C’est cette liberté que je défends aujourd’hui et qui je l’espère sera partagée par le plus grand nombre.
Mawazine est un festival prestigieux qui fait le renom du Maroc et qui prône un Maroc d’ouverture, de diversité et de tolérance…
C’est cette image qui doit être défendue… Alors arrêtons de polémiquer sur de petits sujets sans intérêt qui, in fine, ne servent pas l’intérêt du pays.»

Ce post a fait le buzz sur la toile avec quelques 30.000 vues.

Lire aussi

Grande campagne de l’ONMTsur...
ONMT : A situation...
Retour aux sources  pour...
Maisons d’hôtes et Ryads...
Mawazine joue un poids...
Musique, couleur, joie Le...
Tourismapost