Tourismapost

Un été sans grand intérêt…

Un été sans grand intérêt… Ahlam Jebbar

L’été c’est, pour le monde du tourisme, la haute saison. La période où les touristes afflux, où les avions et les hôtels font le plein, où les agences de voyages présentent des packages alléchants, où les guides travaillent à un rythme effréné… Tout cela sous la supervision aguerrie du ministère du tutelle, de l’ONMT et aussi de la Confédération Nationale du Tourisme.

L’été, c’est donc la belle période pour le secteur du Tourisme.

Cette année, la saison, en termes de chiffres, s’est bien passée selon les opérateurs. Tous les indicateurs sont au vert. Ce qui en soit est une performance dans la région… Une belle saison donc et pourtant l’enthousiasme n’est toujours pas là… La dynamique n’est pas enclenchée. Le secteur continue d’évoluer en roue libre et bénéficie d’une « Baraka » qu’on a du mal à expliquer… Mais jusqu’à quand ?

Cette dynamique aurait pourtant pu être enclenchée depuis longtemps par le ministère de tutelle mais celui-ci semble toujours aux abonnés absents… Aucune action structurante ne voit le jour. La seule information croustillante qui circule est celle de la mésentente désormais affichée entre le ministre et sa Secrétaire d’Etat… Une mésentente qui n’augure pourtant rien de bon pour le secteur… Sans parler des bâtons dans les roues que met le ministre au PDG de la RAM notamment pour son contrat-programme. Un contrat-programme qui aurait pourtant tout intérêt à voir le jour…

Attendons donc le remaniement du Gouvernement exigé par Sa Majesté le Roi pour savoir si les choses vont enfin changer.

Seul l’ONMT semble commencer à bouger… Plusieurs nominations ont eu lieu cet été dans des délégations stratégiques et une restructuration complète de l’organigramme de l’Office serait en cours… Après un an de silence, le DG de l’ONMT semble désormais au fait de ses dossiers et prêt à entamer des actions concrètes pour le secteur.

C’est en tout cas l’espoir que nourrissent les opérateurs du secteur et c’est surtout, la seule planche de salut que l’on peut espérer aujourd’hui pour voir ce secteur enfin sortir de l’ornière…

Lire aussi


chroniqueurs
  • Faouzi Zemrani
  • Majid Bennis
  • Nabil Kouhen
  • Said Mouhid
  • Jean Robert Reznik
Restez informés, inscrivez-vous à notre newsletter
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !