Tourismapost

tourismapost banner

La C.N.T veut rétablir le dialogue avec RAM

La C.N.T veut rétablir le dialogue avec RAM

Pour la Confédération nationale du Tourisme, qui a tenue une réunion ce matin avec Driss Benhima, l’objectif est de faire revenir la compagnie nationale dans le secteur du tourisme afin que ce secteur ne soit plus perçue comme un secteur déficitaire ou non stratégique mais comme une activité à économie spécifique capable de devenir intéressante en matière de développement, aussi bien pour la RAM que pour l’économie nationale.

Dans la Vision 2020, aujourd’hui, un des grands maux du secteur reste le développement de l’aérien. Jusqu’ici la perception générale des opérateurs est que la compagnie nationale, avec à sa tête Driss Benhima, ne joue pas son rôle de compagnie au service d’un secteur, celui du Tourisme.

Aussi, par cette rencontre avec le PDG de la compagnie et son staff dirigeant, les responsables de la CNT ambitionnent d’établir une nouvelle manière de travailler avec la compagnie nationale, de manière à l’impliquer davantage dans les problématiques liées au secteur.

L’idée est donc de « rétablir le dialogue avec Ram, étant donné son poids dans la desserte du Maroc et de partager avec elle les soucis du développement du secteur».

Pour la CNT, l’objectif est de mettre en place des solutions intelligentes planifiées sur le moyen terme (5ans) avec l’apport de moyens financiers et promotionnels et la mobilisation des acteurs et des régions.

«Il y a des solutions intelligentes et de synergies capables d’être trouvées avec la ram ou avec d’autres compagnies sans pour autant exclure personne dans l’approche et la recherche de solutions.» souligne un responsable de la Confédération.

La RAM doit également être sollicitée dans les approches de « Co Marketing » à l’instar des autres compagnies.

In fine, ces actions viseront à développer une offre aérienne en constante augmentation à travers une densification du maillage existant et à venir non seulement sur les différentes destinations marocaines mais également au départ des principaux marchés émetteurs. Sans oublier le tourisme interne, notamment à travers le développement des connexions transversales à des prix abordables et des horaires acceptables.

Le marché domestique devra également s’ouvrir à la concurrence.

Par le passé, la RAM a parfois eu des réactions stratégiques défensives notamment à travers l’attribution des slots, les restrictions horaires dans certains aéroports ou encore des injections lignes pour gêner la concurrence… Une attitude cautionné par le ministère des Transport qui tout en encourageant la mise en place de l’open sky, milite pour sauvegarder les intérêts de la compagnie nationale. Selon un expert du secteur «l’attitude de chaque partie est compréhensible, il faut juste qu’il y ait un bon dosage afin qu’il n’y ai pas d’abus dans un sens comme dans l’autre».

La CNT recommande également de travailler sur des tarifs compétitifs et attractifs au niveau des redevances aéroportuaires, sur le système de taxation et des mesures incitatives de l’Office National des Aéroports … Ainsi que sur la suppression de certaines taxe qui n’ont plus lieu d’exister.

En matière d’activité long-courrier, pour la confédération il faudra développer de façon accélérée l’activité spécifiquement au départ des marchés : américain, chinois, brésilien et du Moyen-Orient.

Autre sujet à l’ordre du jour, celui de la qualité de service au niveau des aéroports à travers le Maroc : installations techniques, fluidité des contrôles, services à la clientèle, cadre de vie…ainsi que de l’environnement immédiat de l’aéroport. Un sujet d’une grande actualité aujourd’hui et qui figure en tête de liste des remarques négatives sur le pays pour les touristes.

« Encourager la Royal Air Maroc à être un opérateur national fort ayant une vocation principalement touristique » tel est donc l’ambition de la CNT.

Une ambition noble mais l’objectif est-il réalisable ? ou cela restera-t-il une vaine chimère ? l’avenir nous le dira…

Lire aussi

Grand succès des Tourism Marketing Days
Grand succès des Tourism...
Fès reçoit ses Trophées
Fès reçoit ses Trophées
Consécration pour Fès élue...
Après Dakhla en 2015,...
Mais que devient Driss...
La CGEM mets les...
Tourismapost