Tourismapost

tourismapost banner

Une rentrée dynamique pour l’ONMT

Une rentrée dynamique pour l’ONMT

Après son Conseil d’Administration qui s’est tenu mardi 29 décembre, Abderrafia Zouitene, DG de l’Office National Marocain du Tourisme, a présenté à la presse, ce lundi, son plan stratégique pour l’ONMT.

2016 s’annonce dynamique pour l’ONMT ! Abderrafia Zouitene a invité ce lundi, les représentants des grands médias de la place pour discuter, le temps d’un repas, sur les principaux axes stratégiques qui attendent le secteur et l’Office.

IMG_5507

Si 2015 a été une année spécialement difficile avec une succession d’événements exogènes qui ont fortement impactés le secteur que ce soit au niveau international (attentats) qu’au niveau national (polémique Much Loved, affaire de la jupe d’Inezgane…), l’année a tout de même été clôturée avec à peine une légère baisse des arrivées (-0,7%). Et ceci a été notamment possible grâce aux nombreuses actions de l’ONMT pour la mise en valeur de la marque Maroc au niveau de la communication, la promotion, les relations presse, les conventions avec les compagnies aériennes…

Pour 2016, l’ONMT compte redoubler d’efforts, notamment en accélérant la politique de diversification aussi bien en France que le Royaume Uni, l’Allemagne et la Russie…
« Le Royaume-Uni et l’Allemagne doivent devenir des marchés millionnaires » souligne Abderrafia Zouitene. C’est à dire des marchés où l’on dépasse le million d’arrivées.

Un plan aérien de rupture est également indispensable pour redynamiser le secteur. L’offre aérienne marché par marché doit être revu à la hausse avec la mise en place de 57 nouvelles lignes directes, par exemple entre Moscou et Saint Petersburg vers Agadir. « L’aérien est important non seulement pour la mise en place de nouvelles dessertes mais aussi parce que les compagnies aériennes effectuent de grandes campagnes de communication sur les destinations qu’elles desservent » explique le DG de l’ONMT.

La stratégie au niveau du digital occupera également une place importante avec la mise en place d’un nouveau portail d’information et de distribution de la destination Maroc, d’une stratégie agressive de gestion de la E-réputation de la destination Maroc et d’actions structurées sur les réseaux sociaux..

La diversification des marchés se fera également par l’ouverture de nouvelles délégations en Turquie et en Inde.

Les idées et les stratégies sont donc là mais les moyens seront-ils au rendez-vous pour mener toutes ces actions ? c’est la question qui se pose à présent.
Et l’ONMT est très clairvoyante à ce sujet :
Soit, l’Office se contente de la reconduite du budget promotionnel initial et dans ce cas là, cela permettra de stabiliser le flux avec une progression de + 1,6% en 2016.
Soit l’Office obtient un budget additionnel de 400 MDhs qui permettraient de financer le scénario de rupture qui permettra à l’horizon 2018 d’atteindre 1,5 millions de touristes additionnels.

Ce sera au Gouvernement, notamment au ministère des Finances de statuer sur le fait d’accorder ou pas cette rallonge. L’avenir du secteur en dépendra…

Lire aussi

Vinart, l’adresse chic et branchée de Rabat
Vinart, l’adresse chic et...
Brussels Airport fait la promotion du Maroc
Brussels Airport fait la...
Coup de gueule de Fouzi Zemrani
Coup de gueule de...
Les hôteliers craignent les licenciements massifs
Les hôteliers craignent les...
La CNT fait le bilan des pertes  et présente ses doléances
La CNT fait le...
Le salon Marocotel 2020 est reporté
Le salon Marocotel 2020...