Tourismapost

tourismapost banner

Rabat en émoi

Rabat en émoi

C’est un week-end bien triste pour les r’bâtis qui ont appris la mort brutale de Hamza Bennis surnommé Nguru, restaurateur et DJ à ses heures perdues, dans la nuit du vendredi 16 octobre.

C’est toute une génération de r’bâtis qui a grandi aux côtés de Hamza Bennis et c’est toute cette génération qui voit aujourd’hui partir une partie de ses plus beaux souvenirs de jeunesse.
Car Hamza, surnommé Nguru, c’est avant tout un grand fêtard mais aussi un garçon généreux à la joie débordante et au rire communicateur que beaucoup connaissent depuis l’époque du lycée et des premières soirées.

Marié, père d’un petit garçon, Hamza n’en a pas grandi pour autant. Toujours la même envie de faire la fête et de faire partager sa joie de vivre au plus grand nombre que ce soit sur les pistes de danse des soirées huppées de Rabat, aux platines des lieux branchés de la capitale où dans son restaurant « Le Plan B ».

C’est d’ailleurs en mixant dans une discothèque de la capitale, que Hamza a rendu l’âme. Une crise cardiaque à 41 ans. «De sa passion, il a vécu, de sa passion il est mort», diront certains.

Sur la page Facebook créée ce week-end à sa mémoire, les témoignages sont poignants :
« … j’éprouve une immense tristesse, j’ai du mal à croire que je ne le verrai plus car il était si présent, si sincère, si gentil. Il était l’animateur préféré incontournable de la Capitale. » écrit Albert Lévy.
«Hamza c’était le synonyme de la joie de vivre, de la gentillesse et du sourire permanent. Hamza tu es parti trop tôt et tout Rabat s’est assombri avec ta disparition.» souligne Nadia Dupuis
– Cri du cœur de Majid Bennis, «L’ami de tout le monde. La vie est injuste et cruelle. On t’aime pour l’éternité. Tes amis sont en deuil. Mes pensées à ta famille. Rassure toi on sera toujours la pour eux.».

Ils étaient donc très nombreux à l’accompagner en sa dernière demeure en ce dimanche 18 octobre.

IMG_3583
Rip Nguru

Tourisma Post présente ses plus sincères condoléances à sa famille et ses proches, avec une pensée toute particulière pour sa femme et son fils Younès, âgé de sept ans.

Lire aussi

Adieu Mani !
Adieu Mani !
Vinart, l’adresse chic et branchée de Rabat
Vinart, l’adresse chic et...
Brussels Airport fait la promotion du Maroc
Brussels Airport fait la...
Coup de gueule de Fouzi Zemrani
Coup de gueule de...
Les hôteliers craignent les licenciements massifs
Les hôteliers craignent les...
La CNT fait le bilan des pertes  et présente ses doléances
La CNT fait le...