Tourismapost

tourismapost banner

Le Ministre du tourisme fait le point sur la nouvelle taxe aérienne

Le Ministre du tourisme fait le point sur la nouvelle taxe aérienne

Un ministre réactif, c’est ce qu’on peut dire de Lahcen Hadddad, ministre du Tourisme. A l’écoute des remarques qui ont pu être faites sur la taxe aérienne de promotion touristique qui entrera en vigueur le 1er avril 2014, il a improvisée une conférence de presse ce matin au Sofitel Rabat Jardin des Roses pour expliquer les tenants et les aboutissants de cette taxe et répondre aux questions qui peuvent se poser pour informer l’opinion publique nationale et internationale. Éclairage.

Selon le ministère, au vu des ambitions et des objectifs de la vision 2020, il était nécessaire de diversifier et de pérenniser les sources de financement du dispositif de promotion du tourisme d’où la création d’une nouvelle redevance voyage issue d’une légère taxation des titres de voyages (billets d’avion).

Cette taxe qui entrera en vigueur à partir du 1er Avril 2014, si elle passe a la deuxième chambre du parlement, a pour objectif de renforcer les ressources dédiées à la promotion touristique et de favoriser l’attractivité de la destination afin d’attirer les touristes en provenance de nouveaux marchés. Cette redevance n’aura pas d’effet rétroactif sur les achats déjà entamés par les TO et réceptifs pour l’année 2014.

La valeur de la dite taxe a été fixée à 100 DHS pour la classe économique et à 400 DHS pour la première classe et la classe des affaires(pour l’aller ou retour à partir du Maroc), sachant que les sociétés de transport aérien sont redevables auprès de l’Etat et sont tenues de lui verser les sommes collectées auprès de ses clients. En effet, cette taxe sera prélevée sur émission des billets d’avion dans le cadre des liaisons aériennes internationales.

L’allocation des recettes de cette redevance se fera équitablement (50٪/50٪) entre l’Office Nationale Marocain du Tourisme et le Fonds d’appui à la cohésion sociale. En cas de non respect des dispositions du texte de loi, les compagnies réfractaires seront passibles d’une amende pouvant atteindre 25% de la valeur de la taxe non versée.

 

Rappel des Objectifs du secteur à mi-parcours de la vision 2020 (fin 2015)

Les engagements contractuels de l’Etat pour le secteur du Tourisme, formalisés dans le Contrat Programme National Vision 2020 prévoient, les réalisations suivantes à fin 2015 :

• Capacité litière : 256.400 lits (vs 195 000 en 2012)
• Arrivées : 13.7 millions (vs 9,4 millions en 2012)
• Recettes : 85 Milliards de Dhs (vs 58 milliards en 2012)
• Emplois : 645 000 (environ 480 000 en 2012)

Lire aussi

Adieu Mani !
Adieu Mani !
Vinart, l’adresse chic et branchée de Rabat
Vinart, l’adresse chic et...
Brussels Airport fait la promotion du Maroc
Brussels Airport fait la...
Coup de gueule de Fouzi Zemrani
Coup de gueule de...
Les hôteliers craignent les licenciements massifs
Les hôteliers craignent les...
La CNT fait le bilan des pertes  et présente ses doléances
La CNT fait le...
Tourismapost