Tourismapost

La loi de finances 2016 : Quel budget pour le secteur du Tourisme ?

La loi de finances 2016 : Quel budget pour le secteur du Tourisme ?

Sujet fort de la fin d’année 2015, la loi de Finance 2016 continue d’alimenter les débats. Hier encore, le ministre de l’Economie et des Finances participait au Grand Forum de la MAP. L’occasion pour « Tourisma Post »de revenir sur le sujet avec un focus cette fois sur le secteur du Tourisme. La loi de Finances 2016 consacre ainsi 798.530.000 dhs au budget du ministère du Tourisme dont 66% alloués aux investissements.

Le projet de loi de finances 2016 (PLF 2016) se veut un projet “équilibré et ambitieux” qui a des objectifs s’inscrivant dans le cadre de la poursuite des “grandes réformes” qui ont fait du Maroc un modèle au niveau de la région.
Pour le tourisme, même si l’enveloppe globale est encore en deça des espérances tant des opérateurs publics que privés du secteur, le budget 2016 sera consacré à la réalisation de plusieurs chantiers cruciaux et à la concrétisation de la vision 2020.

Gestion et investissements
2015
Gestion et investissements
2016
Administration centrale 128 329 132 829 000 Dhs
Les établissements de formation 60 715 60 869 000 Dhs
Appui à l’ONMT 300 000 200 Mdhs (+ 400 Mdhs issues de la taxe sur le transport aérien) (+150 Mdhs de la TPT)
Appui à la SMIT 59.700.000 229 700 Dhs

Le plan d’action 2016 établi par le ministère du Tourisme est axé sur :

– Le produit et le renforcement du positionnement de territoires touristiques : La Société Marocaine d’Ingénierie Touristique adoptera à cet effet une démarche progressiste afin de diversifier et développer l’offre touristique et concrétiser le positionnement des 8 territoires touristiques programmés dans le cadre de la Vision 2020. Pour rappel, 122.2 MM DHS ont été mobilisés pour la réalisation de projets touristiques en 2015, soit 75% du montant total des investissements programmés par la vision 2020 (162 MM DHS).

– Le Marketing et la distribution : L’Office National Marocain du Tourisme se concentrera sur la communication institutionnelle et la stratégie numérique pour le renforcement de l’image du Maroc à travers la promotion et le développement des portails électroniques et également le renforcement de sa présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Pintrest, Instagram, Twitter).

Concernant la distribution, l’ONMT veillera au renforcement du co- marketing et des partenariats avec des opérateurs internationaux de renom comme TUI et Thomas Cook…, dans le but d’augmenter de 20% le nombre des nuitées. De plus, l’ONMT veillera au renforcement de son dispositif promotionnel avec des agences de voyages de la France, du Royaume Uni, d’Espagne et d’Allemagne.

Le renforcement du transport aérien prévoit en 2016 l’ouverture de nouvelles lignes vers le Royaume Uni, l’Allemagne, les Pays Scandinaves, la Pologne et la Russie, ainsi que le renforcement des lignes existantes entre les destinations touristiques, l’inauguration de 2 bases aériennes à Agadir et Marrakech pour l’augmentation des liaisons aériennes et le lancement de liaisons aériennes en dehors de l’axe de Casablanca.

Il s’agit également de maintenir la tendance haussière du tourisme interne réalisée en 2015, par des actions telles que la refonte du site Kounouz Biladi, la dynamisation des applications sur Smart Phone et l’amélioration de la réservation sur le site pour les touristes nationaux.

– Pour le chantier de la durabilité, le plan d’action 2016 prévoit un programme de communication et une évaluation de la durabilité dans le territoire modèle de Marrakech. Il s’agit également de veiller à l’intégration et au renforcement des normes de durabilité dans le process du classement des établissements d’hébergement touristique (la loi 80-14). De plus des campagnes de sensibilisation seront programmées à savoir l’organisation de la cérémonie de remise des trophées du tourisme durable et de la première édition de la conférence nationale du tourisme durable.

– Le Ministère du Tourisme veillera à appuyer la compétitivité des petites et moyennes entreprises touristiques en organisant les caravanes de la compétitivité pour sensibiliser et encourager les entreprises touristiques à recourir aux mécanismes d’appui en vigueur.

Il sera également procédé à l’actualisation des textes régissant les métiers du tourisme et à l’amélioration de l’encadrement de l’activité touristique à travers les textes d’application de la loi 80-14 relatif aux établissements touristiques et autres formes d’hébergement touristique. Le Ministère du Tourisme instaurera également un système électronique informatisé relatif aux procédures du métier de guide touristique et organisera également des sessions de formation au profit de plus de 3000 guides et un concours pour la réintégration des guides non accrédités.

Pour la distribution des voyages, le projet de loi régissant les agences de voyages sera soumis à la promulgation et il sera procédé à la préparation de ses lois organiques en plus du lancement d’une application électronique dédiée à la procédure d’investissement et de contrôle.

– Le capital humain : il sera procédé à la formation de 2300 candidats au niveau de la formation professionnelle et supérieur à travers la diversification de l’offre de formation en créant de nouvelles filières et spécialités et la révision des programmes de formation et le lancement d’une licence professionnelle en marketing hôtelier et touristique à l’ISITT et de 3 licences professionnelles en collaboration avec des universités…

Aussi, pour l’amélioration de la qualité de la formation, 4 centres d’excellence seront créés et des procédures relatives à l’octroi du label d’excellence aux établissements de formation répondant aux critères en vigueur, ainsi qu’à la création de l’école supérieure de gestion hôtelière à Marrakech seront mis en vigueur. Des sessions de formation continue en matière technique et pédagogique seront organisées au profit de 150 employés relevant des établissements de formation pour le développement de leurs compétences.

Afin d’assurer une bonne Gouvernance du secteur, il sera procédé à la mise en œuvre du Conseil National du Tourisme, à la finalisation de l’étude relative au projet de restructuration du Ministère du Tourisme dans le cadre de la vision 2020, et à la restructuration des services extérieurs du Ministère en prenant en compte la nouvelle répartition territoriale du Royaume.

Lire aussi

Vinart, l’adresse chic et branchée de Rabat
Vinart, l’adresse chic et...
Brussels Airport fait la promotion du Maroc
Brussels Airport fait la...
Coup de gueule de Fouzi Zemrani
Coup de gueule de...
Les hôteliers craignent les licenciements massifs
Les hôteliers craignent les...
La CNT fait le bilan des pertes  et présente ses doléances
La CNT fait le...
Le salon Marocotel 2020 est reporté
Le salon Marocotel 2020...