Tourismapost

La CNT n’est pas là où on l’attend !

La CNT n’est pas là où on l’attend !

Plusieurs lecteurs nous ont envoyé des courriels où ils s’interrogent sur le fait que malgré les affaires qui se succèdent et qui touchent l’image du pays et donc de son tourisme, la Confédération National Marocaine du Tourisme n’a pas une position forte et ne défends pas le secteur comme il se doit. Explications.

Après l’affaire du spectacle de Jennifer Lopez jugé indécent par certains, de l’affiche surréaliste du laboratoire de Sanofi qui met la place Jamaa el Fnaa sur sa campagne publicitaire pour promouvoir un médicament contre la diarrhée, voilà maintenant l’affaire de la plage d’Agadir où une association a placardé une affiche avec le slogan «Respect Ramadan No Bikinis».

Une affaire qui a enflammé les réseaux sociaux. Les responsables de la Wilaya d’Agadir ont alors procédé à la confiscation des pancartes en question et à l’identification des initiateurs de cette campagne.
«Personne n’a le droit de faire la loi à la place des pouvoirs publics. Nous n’admettrons jamais ces comportements inacceptables de personnes qui s’érigent en justiciers de la morale et de la vertu» s’est alors insurgé le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad.

Ces affaires viennent entacher l’image du pays et le secteur touristique en première ligne, puisque toutes ces actualités sont, bien évidemment, reprises dans toute la presse étrangère.
Pourtant, la Confédération Nationale du Tourisme présidée par Abdellatif Kabbaj n’a, à aucun moment, fait de sorties médiatiques ou de communiqué de presse pour défendre le secteur et s’insurger contre les conservateurs qui montent de toutes pièces ces affaires.

A Tourisma Post, nous avons reçu beaucoup de messages de nos lecteurs qui s’interrogent sur l’absence de position forte de la CNT.
«Le ministre a, a chaque fois, pris les devants dans ces affaires, le directeur générale de l’Office National marocain du Tourisme également mais les opérateurs privés, ils sont où ?» nous a écrit O. A.
«Cette affaire de bikini est scandaleuse pour notre tourisme, mais que font les opérateurs d’Agadir, le CRT et la confédération. C’est étonnant, choquant même!» ajoute W.B.
Et ce n’est pas tout : «Ils sont beaux les professionnels, tous présents pour faire un forum pour faire des recommandations inutiles, mais quand il s’agit de faire des choses concrètes, plus personnes !» se désespère T.D.

Que la Confédération est une position forte, qu’elle fasse entendre sa voix et qu’elle défende le secteur, c’est en somme ce que réclament les professionnels.
L’appel est lancé !

Lire aussi

Hamid Bentahar, nouveau président de la CNT
Hamid Bentahar, nouveau président...
Le Fairmont Taghazout Bay, la révélation de l’été 2021
Le Fairmont Taghazout Bay,...
Adieu Mani !
Adieu Mani !
Vinart, l’adresse chic et branchée de Rabat
Vinart, l’adresse chic et...
Brussels Airport fait la promotion du Maroc
Brussels Airport fait la...
Coup de gueule de Fouzi Zemrani
Coup de gueule de...
Tourismapost