Tourismapost

Casablanca va groover Sur des rythmes jazzy

Casablanca va groover Sur des rythmes jazzy

Du 29 mars au 03 avril, Jazzablanca va offrir à la ville une semaine de musique, de découverte et de partage. Cette année, le festival s’installera dans différents espaces publics de Casablanca.
Mais au niveau touristique, les retombées ne sont pas réellement palpables. De plus, la psychose actuelle sur le climat d’insécurité ambiant dans la ville risque d’en décourager beaucoup…

Une grande parade sur la corniche, avec un orchestre ambulant lancera, demain samedi, les festivités et ira à la rencontre des casablancais et des amateurs de musique venus de tout le pays et parfois même de l’étranger.
Tous les soirs, des concerts donneront le rythme sur la Place des Nations Unies et des Happenings des artistes du festival auront lieux durant toute la semaine dans les lieux de vie des casablancais.

L’hippodrome de Casa-Anfa offrira deux espaces dédiés â la musique :

La grande scène accueillera les plus grands noms du Funk –ElectroDeluxe-, du Jazz –Stacey Kent-, du Rock -avec la légendaire Patti Smith-, de la soul –Joss Stone– et de la World Music avec le prodige libanais Ibrahim Maalouf.

– Le Jazz Club accueillera, quand à lui tous les soirs la clientèle VIP, qui pourra apprécier des groupes en live ou profiter d’une jam session surprise au coeur de la nuit Jazzy.

Jazzablanca s’inscrit ainsi dans la lignée des festivals de Jazz des plus grandes métropoles.

Selon les organisateurs, « l’événement fait rayonner la ville de Casablanca dans le reste du Royaume, dans le pourtour méditerranéen et en Afrique ».

Reste que la programmation ainsi que la communication autour de l’événement arrivent assez tardivement, donc difficile dans ces conditions pour les étrangers de se déplacer spécialement pour l’événement.

Ce qui explique surement qu’après avoir soutenu l’événement durant les huit dernières éditions, le Conseil régional du tourisme a préféré ne pas y participer pour cette neuvième édition…
Les retombées sur l’activité touristique n’étant pas au rendez-vous.

En plus, le sentiment d’insécurité et la psychose actuelle due aux nombreux faits divers de ces dernières semaines n’est pas pour arranger les choses. De nombreux amateurs de bonne musique risquent de bouder l’événement par peur des agressions.

Dommage…
N.M

Lire aussi

Vinart, l’adresse chic et branchée de Rabat
Vinart, l’adresse chic et...
Brussels Airport fait la promotion du Maroc
Brussels Airport fait la...
Coup de gueule de Fouzi Zemrani
Coup de gueule de...
Les hôteliers craignent les licenciements massifs
Les hôteliers craignent les...
La CNT fait le bilan des pertes  et présente ses doléances
La CNT fait le...
Le salon Marocotel 2020 est reporté
Le salon Marocotel 2020...