Tourismapost

Capitale culturelle, Rabat veut aussi être une Capitale Touristique

Capitale culturelle, Rabat veut aussi être une Capitale Touristique

A l’initiative de l’ONMT, le maire de Rabat, Fathallah Oualalou, le Président de la région, le DG de l’ONMT, Abderrafie Zouitene et le bureau du CRT de Rabat se sont réunis, ce matin, au siège de l’Office pour mener une réflexion en vue de booster le tourisme dans la capitale du pays.

N’en déplaise à certains, la ville de Rabat est une ville touristique à part entière et ses responsables, non seulement au niveau des autorités locales qu’au niveau des opérateurs publics et privés du Tourisme comptent bien booster la destination.

Aujourd’hui la ville compte 57 unités offrant une capacité de 5.680 lits soit 2.7 % de la capacité nationale. Les arrivées pour les 8 premiers mois de l’année s’établissent à114.928 (soit +36% par rapport à 2013). Quand aux nuitées, elles s’élèvent à 416.978 (soit +5%). Le taux d’occupation est, quand à lui, de 54% pour une durée moyenne de séjour de 2,1%.

Des résultats encourageants mais encore en deçà des potentialités de la région car Rabat possède un excellent niveau d’infrastructures; une bonne accessibilité nationale, un Patrimoine culturel authentique, diversifié, bien valorisé, à fort potentiel touristique. Sans compter que la ville est inscrit au patrimoine de l’UNESCO.

Cependant, l’accessibilité internationale demeure limitée; la capacité hôtelière est insuffisante, le littoral délaissé: les plages sont peu exploitées et peu entretenues, et le marketing de la destination est quasi inexistant.

Mais la ville est en pleine mutation : 20 projets touristiques sont en cours de réalisation avec une capacité litière prévisionnelle de plus de 4143 lits toutes catégories confondues pour un investissement total de 1.981 milliard dh.

Aujourd’hui, le grand challenge est de capitaliser sur la dimension patrimoine historique de l’UNESCO et du plan quinquennal 2014-2018 pour positionner la ville de Rabat et sa Région sur le plan culturel.

Aussi le constat général de la réunion de ce matin est que Rabat a des atouts incontestables, que le potentiel est énorme, qu’il y a une volonté politique de développer l’attractivité culturelle de la ville et le besoin d’une stratégie globale à mettre en place

Aussi, la résolution principale qui a été prise est la constitution éminente d’une commission mixte (composés d’élus locaux, d’opérateurs privés et de l’ONMT) pour définir la stratégie et les moyens financiers pour l’accompagnement nécessaire à booster la capitale.

Les jalons sont désormais posés.

Lire aussi

Vinart, l’adresse chic et branchée de Rabat
Vinart, l’adresse chic et...
Brussels Airport fait la promotion du Maroc
Brussels Airport fait la...
Coup de gueule de Fouzi Zemrani
Coup de gueule de...
Les hôteliers craignent les licenciements massifs
Les hôteliers craignent les...
La CNT fait le bilan des pertes  et présente ses doléances
La CNT fait le...
Le salon Marocotel 2020 est reporté
Le salon Marocotel 2020...