Tourismapost

Mövenpick Marrakech

Abbas Azzouzi : «Mawazine participe à la construction de l’image d’un Maroc ouvert, divers et tolérant»

Abbas Azzouzi : «Mawazine participe à la construction de l’image d’un Maroc ouvert, divers et tolérant»

Mawazine démarre aujourd’hui avec une animation riche et variée. La mission principale de ce festival est de «garantir aux publics de la Région, une animation culturelle et artistique d’un niveau éminemment professionnel, digne de la Capitale du Royaume». Abbas Azzouzi, Vice-Président exécutif de Maroc Cultures, nous en dit plus sur cette programmation 2015.

Comment se présente l’édition de cette année ?
 
Mawazine, c’est 12 mois de travail qu’on ne voit pas, que ce soit d’un point de vue logistique, artistique, sécuritaire ou commercial.
C’est toute une organisation avec une équipe permanente et une équipe stable pour 10 jours de visibilité avec 2,5 millions de spectateurs et plus de 6 millions de téléspectateurs.
C’est cette arrière boutique qui fait le succès de l’événement.

Côté artistique, la programmation est très jeune cette année…

 
Oui si l’on s’en tient uniquement à la scène de l’OLM. Ce qu’il faut savoir c’est qu’il y a 5 scènes. Mawazine est d’abord une vitrine pour les artistes marocains. La scène du Bouregreg a une programmation africaine très forte.
Le Théâtre Mohammed V a également une programmation très riche avec notamment Barbara Hendricks… Sans oublier les spectacles de rue.
Donc non, la programmation n’est pas uniquement pour les jeunes. Mawazine donne la place à toutes les expressions du Monde.

Cette année, compte tenu du contexte international, beaucoup de personnes ont des inquiétudes côté sécurité… Que répondez-vous à cela ?

La sécurité est une des préoccupations majeure de Mawazine, pour cette édition, comme pour toutes les éditions.
Quand on a 250.000 personnes tous les soirs, c’est un sujet sur lequel on ne peut pas lésiner que ce soit pour les organisateurs ou les autorités.
Le contexte international est pris en compte. Les mesures de sécurité sont renforcées. Les autorités compétentes connaissent bien leur travail et l’événement. Nous les laissons travailler en toute confiance.

Mawazine-a-t-il un impact sur le tourisme ?
 

Sur le tourisme et sur l’activité économique de la ville. Tous les hôtels, restaurants et commerces… sont pleins pendant cette période.
De plus c’est un festival qui rayonne à l’international. C’est un effet secondaire pour le Tourisme et qui vaut plusieurs campagnes publicitaires.
Sans oublier que tous ces artistes, ces stars internationales et leurs équipes deviennent des ambassadeurs pour le Maroc à l’échelle internationale.
Au delà de Rabat, c’est le Maroc qui est mis en avant.
Plus de 200 journalistes étrangers sont là et un nombre impressionnant d’heures de diffusion sur les chaînes internationales sont enregistrées.
Aujourd’hui, donc, de part sa programmation, de part ses retombées économiques et de part son impact sur la visibilité du Maroc, Mawazine participe à la construction de l’image d’un Maroc ouvert, divers et tolérant.

Entretien réalisé par
Ahlam Jebbar

Lire aussi

Alice Rahou, une carrière en crescendo.
Alice Rahou, une carrière...
Chez Robuchon Rabat, Naima El Fasy se distingue
Chez Robuchon Rabat, Naima...
Afifa Zemrani, une militante passionnée
Afifa Zemrani, une militante...
Ghizlane Halaoui, un parcours sans faute
Ghizlane Halaoui, un parcours...
Ghita Sekkat, la marketeuse  du groupe Atlas
Ghita Sekkat, la marketeuse...
Samira Ktiri Idrissi, une pionnière du secteur
Samira Ktiri Idrissi, une...
Tourismapost