Tourismapost

Dakhla : le coup de gueule des opérateurs contre la RAM

Dakhla : le coup de gueule des opérateurs contre la RAM

De passage à Dakhla pour l’événement « La Saharienne », Lahcen Haddad a rencontré hier en fin de journée, les responsables du Conseil Régional du Tourisme- CRT- en présence du Wali. Les opérateurs ont présenté leurs doléances. La plupart ont trait au déficit de l’aérien.

C’est au siège de la Wilaya de Dakhla que le ministre du Tourisme a tenu à rencontrer, en présence du wali, le bureau du CRT de Dakhla et les principaux opérateurs de la ville . Quelques organes de presse étaient également présents.
Pour le ministre, il était important d’apporter son soutien aux professionnels des Provinces du Sud.

Il a donc été question de développement de la capacité touristique tout en préservant l’écosystème de Dakhla et de sa lagune. L’objectif étant de multiplier par 5 le nombre de lits .

Il a également été question de promotion de la région, de désenclavement aérien et des actions qui peuvent être menées pour encourager l’ouverture de nouvelles lignes .

Mais il faut croire que ce dernier point est celui qui a le plus attiré l’attention des opérateurs de la ville, qui n’ont pas manqués de pointer du doigt la compagnie nationale.

La principale doléance est qu’aujourd’hui, les touristes provenant de l’international qui désirent se rendre à Dakhla perdent une nuit à l’aller et une autre au retour qu’ils sont obligés de passer à Casablanca avant de prendre leur correspondance.
Les touristes perdent ainsi 20 à 30% de leur séjour dans le trajet. « Une situation d’autant plus critique que pour les destinations concurrentes, que ce soit en Egypte ou au Cap Vert, l’arrivée à destination se fait le jour même. La concurrence est entrain de devenir de plus en plus vive. Or, nous sommes de moins en moins compétitif » explique un opérateur reconnu de la ville.

L’autre doléance est qu’un seul vol ne peut remplir à lui seul la vingtaine d’établissements hôteliers que compte la ville. Il a aussi été relevé la cherté du billet d’avion entre Casablanca et Dakhla, qui s’établit aux environs de 2000 Dhs et ceci malgré la subvention de la ligne par les pouvoirs publics.

A noter que lors du dernier exercice 2014, la compagnie a enregistré 73.000 passagers entre Casablanca et Dakhla, en hausse de 38% par rapport à l’exercice précédent . Le taux d’occupation s’est quand à lui établit à 67% . Des résultats plus que satisfaisants qui devraient encourager la compagnie à augmenter les fréquences.

On apprends d’ailleurs à ce sujet qu’au sein de la compagnie RAM, une convention avec les Régions du Sud qui viendrait renforcer la convention existante est, actuellement, en cours de finalisation.
Selon les termes de cette convention, la fréquence des vols entre Casablanca et Dakhla pourrait augmenter à 9 ou 10 par semaine , au lieu des 7 actuelles.
Les horaires d’arrivée et de départ vont également être revus afin de connecter Dakhla au réseau international de la RAM , avec notamment une arrivée tardive et un vol retour plus tôt le matin.

Ce sont les seules informations que nous avons pour l’instant sur cette convention qui viendrait améliorer la desserte de Dakhla. Mais aucune information ne circule pour l’heure sur la date de sa mise en application…

Les opérateurs restent donc assez dubitatifs… Il semblerait donc qu’en provocant cette réunion, Lahcen Haddad a mis le doigt là où ça fait mal…

Lire aussi

Quelle stratégie a Hamid Addou  pour le Tourisme ?
Quelle stratégie a Hamid...
L’évolution du trafic aérien...
Driss Benhima toujours à contre courant
Driss Benhima toujours à...
Le Vol Casa-Dakhla est enfin mis sur le système!
Le Vol Casa-Dakhla est...
Certification OHSAS 18001 de...
Royal Air Maroc lance...
Tourismapost