Tourismapost

Les femmes sont elles interdites d’hôtels ?

Les femmes sont elles interdites d’hôtels ?

Selon certains députés, il serait interdit aux femmes non accompagnées d’un homme (mari, frère, père) de séjourner dans un hôtel. Une information démentie par le ministre de l’Intérieur.

Quelques femmes députées sont montées au créneau, hier mardi 1er juillet, lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, pour dénoncer le fait qu’une femme seule ne peut séjourner dans un hôtel du Royaume.

Mais selon Mohammed Hassad, ministre de l’Intérieur, «il n’existe aucune circulaire écrite interdisant le séjour aux femmes dans les hôtels» .

Qui dit juste, qui dit faux ? Nous avons cherché à en savoir plus…

Contactés, de nombreux hôteliers que ce soient de catégorie 5, 4 ou 3 étoiles ont tous démentis cette information. Selon eux, «il n’y a pas de discrimination entre un homme ou une femme, du moment que la personne paye sa chambre, il n’y a rien à redire.»
Selon un opérateur hôtelier de Marrakech, «la seule raison où le refus peut être envisagé, c’est quand l’hôtel est complet et là, que ce soit un homme ou une femme, c’est la même chose.»
Et d’ajouter, «les seules fois, où il nous arrive de refuser une cliente, c’est lorsqu’elle est accompagnée d’un homme et qu’ils n’ont pas d’acte de mariage… Certains essayent de détourner cette loi, en prenant deux chambres et se retrouvent ensuite dans l’une d’elle. Quand nous nous en rendons compte, nous refusons de les loger car nous avons compris le stratagème. Certains hôtels acceptent, d’autres refusent, par respect de la loi et de la réputation de leur établissement.»

D’ailleurs, cette interdiction tacite (pour certains) est de plus en plus compliquée à appliquer, sachant que de plus en plus de personnes réservent aujourd’hui via internet. Et là, aucune mesure restrictive liée au sexe du client n’est prévue.

Mohamed Hassad a donc raison mais il nuance cependant en déclarant «Il s’agit peut-être d’un excès de zèle de la part de tenanciers d’hôtels».

Les députés l’ont donc invité à sévir contre les hôtels qui imposent cette interdiction. Mais la réflexion qui s’impose est, sur quelle base pourront-ils sévir?

Lire aussi

Vinart, l’adresse chic et branchée de Rabat
Vinart, l’adresse chic et...
Brussels Airport fait la promotion du Maroc
Brussels Airport fait la...
Coup de gueule de Fouzi Zemrani
Coup de gueule de...
Les hôteliers craignent les licenciements massifs
Les hôteliers craignent les...
La CNT fait le bilan des pertes  et présente ses doléances
La CNT fait le...
Le salon Marocotel 2020 est reporté
Le salon Marocotel 2020...