Tourismapost

Le Festival Gnaoua atteint l’âge de raison

Le Festival Gnaoua atteint l’âge de raison

Le Festival Gnaouia d’Essaouira se tiendra cette année du 14 au 17 mai. 18ème édition, c’est donc l’âge de raison pour ce Festival devenu incontournable. Explication avec Neila Tazi, directrice du Festival.

C’est la première fois que le Festival a lieu en mai, pourquoi avoir avancé les dates?
 
Les dates du Ramadan remontent et nous nous trouvons dans l’obligation de revoir le calendrier de ces événements. C’est une question qui concerne les festivals importants de la saison estivale, tels que le Festival Gnaoua et Musiques du Monde, le Festival des Musiques Sacrées de Fès et le Festival Mawazine. Nous avons d’ailleurs pris l’initiative de provoquer une réunion avec les responsables de ces festivals pour discuter de cette question et nous accorder sur un calendrier où les événements ne se chevauchent pas. Le festival Gnaoua qui a lieu en juin habituellement depuis 17 ans, se tiendra pour la première fois au mois de mai cette année, du 14 au 17 mai. Nous ouvrirons la saison des festivals en espérant que ce changement sera apprécié par les festivaliers et la ville. Nous ferons un bilan au terme de cette édition et prendrons la décision de la maintenir ou de revenir au mois de juin, ce qui ne sera possible qu’en 2018.
Bien qu’ils se tiennent dans des villes différentes, ces festivals ne doivent pas avoir lieu en même temps. Car ils représentent une offre culturelle et touristique essentielle pour le Maroc, ils sont également porteurs de messages forts d’ouverture, de dialogue, d’universalité, des messages qui résonnent encore plus fort aujourd’hui lorsqu’ils émanent de notre région du monde.
Enfin, il faut rappeler que ces festivals se réalisent dans un un environnement professionnel qui implique différents acteurs, dont les sponsors et les médias qui jouent un rôle essentiel dans la réussite de ces événements. Des partenaires sollicités par l’ensemble de ces festivals et qui doivent donc pouvoir bénéficier d’un effort de coordination de notre part. Je citerai aussi les prestataires techniques qui doivent disposer du temps nécessaire pour passer d’un événement à l’autre, démonter, transporter, remonter, procéder aux réglages techniques, autant de taches qui se déroulent en coulisse mais qui sont essentielles au succès de ces festivals.

À un mois de l’événement, comment se présente cette édition?
 
La programmation est originale comme chaque année, avec des concerts et des fusions inédites, un voyage à travers les musiques du monde du Mali à l’Afghanistan, du Danemark au Pakistan, du Nigeria aux USA, de la Guadeloupe au Maroc à travers des genres tout aussi variés. Mais cette édition est surtout une date symbolique, 18 ans ! L’âge de la raison et de l’émancipation. Nous sommes optimistes parce que le festival bénéficiera pour la première fois d’un financement de la ville, un acte fort qui démontre la volonté commune de l’ensemble des acteurs de contribuer à la pérennisation de ce festival. Une nouvelle dynamique est donc en marche, et c’est cette dynamique qui compte car elle nous permet d’avancer et de construire.

18 éditions déjà… Et toujours autant d’engouement du public. Quelle est la recette du succès?

Le festival se base sur l’authenticité et la sincérité. Ce festival veut fédérer des énergies positives, il est celui de toutes les personnes libres et ouvertes d’esprit, de tous les amoureux de la musique et des arts, des personnes curieuses de l’autre. Qu’elles soient du Maroc ou d’ailleurs, c’est le point commun de tous les passionnés qui font le déplacement chaque année pour vivre ces 4 jours de paix et d’harmonie. Il est vrai qu’au fil des années ce festival a su fidéliser un public, le mérite revient aux artistes, aux organisateurs, aux médias et partenaires, et surtout aux souiris qui savent si bien recevoir !

Entretien réalisé par
Ahlam Jebbar

Lire aussi

Hamid Bentahar, nouveau président de la CNT
Hamid Bentahar, nouveau président...
Le Fairmont Taghazout Bay, la révélation de l’été 2021
Le Fairmont Taghazout Bay,...
Adieu Mani !
Adieu Mani !
Vinart, l’adresse chic et branchée de Rabat
Vinart, l’adresse chic et...
Brussels Airport fait la promotion du Maroc
Brussels Airport fait la...
Coup de gueule de Fouzi Zemrani
Coup de gueule de...
Tourismapost