Tourismapost

tourismapost banner tourismapost banner tourismapost banner tourismapost banner

L’ANIT monte au créneau pour appréhender les blocages du secteur

L’ANIT monte au créneau pour appréhender les blocages du secteur

Dans un communiqué de presse, l’Association Nationale des Investisseurs Touristiques -ANIT- estime qu’il est plus que jamais important d’engager et de fédérer l’ensemble des forces vives du secteur pour accompagner efficacement la mise en œuvre des objectifs stratégiques de la Vision 2020.

. Au lendemain des 11èmes Assises du Tourisme, pour l’ANIT, il est primordial et urgent d’appréhender deux typologies d’enjeux et de problématiques, à savoir la finalisation des Stations Azur, et le développement d’une offre d’animations et loisirs.

La finalisation des Stations Azur est la première priorité. Le développement d’une offre balnéaire est l’un des axes majeurs des visions stratégiques du secteur. Les investisseurs privés ont suivi la stratégie volontariste et ambitieuse de l’Etat d’ouvrir ces nouvelles stations dans des destinations peu connues et à l’attractivité limitée. Aujourd’hui, il est important de finaliser les projets entamés, afin d’en faire des stations compétitives, attractives et intégrées, répondant aux attentes des clientèles internationales.

Elles doivent donc atteindre une taille critique et offrir une expérience client la plus complète et attractive, à travers le développement d’équipements d’animation et loisirs. L’ensemble des acteurs doit s’accorder sur le devenir de ces stations, en s’assurant de la pertinence du produit, du modèle économique, et des outils et des montages de financement. L’objectif est d’en faire des success-stories à même de crédibiliser, de manière pérenne, l’investissement dans les stations touristiques marocaines notamment balnéaires.

Le second enjeu consiste à développer un produit attractif et compétitif à l’échelle internationale. Pour cela, l’offre en équipements d’animations et loisirs doit être étoffée par des musées, centres de conférences, marinas, parcs aquatiques et de loisirs, etc.

Ces équipements permettent d’élargir les segments de clientèle, d’allonger les saisons, et d’augmenter la rentabilité des séjours.

Dans cette optique, le développement de projets d’animation et de loisirs est une condition incontournable pour améliorer l’attractivité des destinations. Cet enjeu touche non seulement les destinations peu matures pour lesquelles ces équipements représentent des locomotives, intégrées dans un plan de développement urbain, à même d’attirer une nouvelle offre touristique et hôtelière diversifiée, mais aussi les destinations matures pour lesquelles ces équipements permettent de renforcer leur attractivité et leur rentabilité.

Pour appréhender ces enjeux, l’ANIT a défini, dans le cadre de sa feuille de route présentée en amont des Assises, un certain nombre de leviers, tels que la prime à l’investissement, la fiscalité, la révision de la charte de l’investissement et le financement.

Concernant le financement, l’annonce de la création du fonds de garantie lors des Assises est un début de solution, mais ce fonds doit être accompagné par une réflexion globale, impliquant l’ensemble des acteurs. Cette réflexion doit aboutir à la mise en place d’une batterie de mesures menant à des mécanismes de financement lisibles et clairs pour les investisseurs. Ces différents mécanismes devront permettre d’appréhender différents montages financiers, pour différentes typologies de projets, et divers profils d’investisseurs et de risques.

L’association entame aujourd’hui une étude sur le financement pour mieux appréhender et comprendre les blocages et contraintes afin d’identifier les bons mécanismes qui permettraient de décrisper le financement bancaire.

Enfin, la mise en place de la Haute autorité du Tourisme est une nécessité en tant qu’organe de gouvernance essentiel, à même de piloter et mettre en œuvre la stratégie sectorielle. Elle centralisera les efforts des différents départements impliqués.

Une nécessité au vu des enjeux transversaux du secteur.

Lire aussi

Vinart, l’adresse chic et branchée de Rabat
Vinart, l’adresse chic et...
Brussels Airport fait la promotion du Maroc
Brussels Airport fait la...
Coup de gueule de Fouzi Zemrani
Coup de gueule de...
Les hôteliers craignent les licenciements massifs
Les hôteliers craignent les...
La CNT fait le bilan des pertes  et présente ses doléances
La CNT fait le...
Le salon Marocotel 2020 est reporté
Le salon Marocotel 2020...