Tourismapost

La CNT fait le bilan des pertes et présente ses doléances

La CNT fait le bilan des pertes  et présente ses doléances

La Confédération Nationale du Tourisme estime l’impact de la crise liée au Coronavirus sur le secteur du tourisme a une perte sèche des arrivées de l’ordre de 34,10 Milliards de Dirhams en C.A touristique et de 14 Milliards de Dirhams de perte en C.A Hôtellerie. Abdellatif Kabbaj, Président de la CNT était ce matin à Rabat pour présenter au ministre des Finances les doléances du secteur au côté de la ministre du Tourisme

Le secteur du Tourisme est incontestablement le secteur le plus touché par la crise liée au coronavirus. Aujourd’hui, avec l’arrêt pur et simple de tous les vols internationaux, les hôteliers sont entrain de se vider et certains hôteliers risquent carrément de mettre les clefs sous la porte. Les autres opérateurs du secteur, agents de voyages, guides, transporteurs vic-vent la même situation.

La CNT monte donc au créneau et a établi une estimation des pertes occasionnées et à proposer une batterie de mesures à même d’accompagner cette crise sans précédent.

Voici en substance les mesures préconisées.

  1. Déclaration de la crise sanitaire Covid-19 comme Cas de Force Majeure.
  2. Un report/suppression des charges sociales (CNSS/CIMR..) avec maintien des droits des salariés : toutes les entreprises confrontées à des difficultés devront pouvoir demander ce report, à travers un processus fluide, efficace et rapide.
  3. Des dégrèvements d’impôts (IR, IS, TVA…) pour toute la période de crise. Cela soulagerait la trésorerie des entreprises, et permettrait le maintien des paiements d’un maximum de salaires.
  4. Le report des échéances bancaires de 12 mois (sans frais ni pénalités) : le GPBM devrait également accompagner le secteur dans ce sens, à travers des différés d’échéances de crédits pour les entreprises en difficultés.
  5. Maintien des lignes de crédit et ouverture de lignes d’emprunts sur 12 mois : avec réduction du taux d’intérêts à 2% sur cette période
  6. Le renforcement des garanties de crédits : en faisant appel aux différents instruments disponibles (fonds de garantie, Fond Hassan II, CCG…etc), et en relevant les plafonds garantis.
  7. La mise en place d’un fond de soutien en faveur des entreprises touristiques pour faire face aux conséquences des crises
  8. La Mise en place d’un dispositif de chômage partiel : à travers la prise en charge par l’Etat d’une partie du salaire.
  9. Engagement de l’état (administration, établissements publics…) pour le paiement des dettes vis à vis des opérateurs
  10. Engagement de l’Etat pour accélérer le remboursement de la TVA

 

Pour l’heure aucun retour n’a été donné de la part du Gouvernement sur les mesures qui seront retenues.

Lire aussi

Les hôteliers craignent les licenciements massifs
Les hôteliers craignent les...
Le salon Marocotel 2020 est reporté
Le salon Marocotel 2020...
Connect 2020 se tient à Tanger
Connect 2020 se tient...
Adel El Fakir, Personnalité...
La CNT lance les « Travel Web Talk »
La CNT lance les...
Royal Air Maroc suspend ses vols vers Pékin
Royal Air Maroc suspend...

chroniqueurs
  • Faouzi Zemrani
  • Majid Bennis
  • Nabil Kouhen
  • Said Mouhid
  • Jean Robert Reznik
Restez informés, inscrivez-vous à notre newsletter
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !