Tourismapost

ANIT : une nouvelle vision pour un nouveau bureau

ANIT : une nouvelle vision pour un nouveau bureau

L’Association Nationale des Investisseurs Touristiques (ANIT) a présenté hier sa feuille de route pour accompagner la mise en œuvre de la vision 2020. Le bureau, récemment élu de l’ANIT vient ainsi avec une vision et des ambitions renouvelées pour redynamiser l’investissement touristique et accélérer sa mise en œuvre.

La nouvelle feuille de route de l’ANIT repose sur un ensemble de mesures s’articulant autour de trois axes majeurs : la poursuite du partenariat engagé de l’ANIT avec le secteur public, sa contribution à améliorer l’information et l’expertise auprès de ses membres et de la communauté de l’investissement touristique et enfin une participation au rayonnement du secteur.
«Pour y parvenir, nous devons nous unir et nous remobiliser, tous ensemble, public et privé, pour renforcer l’attractivité et la compétitivité de l’investissement touristique» explique Leila Haddaoui, Présidente de l’ANIT.

Les chantiers prioritaires de l’ANIT concernent donc la mise en œuvre des mesures incitatives prévues dans la Vision 2020, comme la prime à l’investissement, la fiscalité et la révision de la charte de l’investissement. L’autre priorité de l’association réside dans le développement du financement, incluant le financement bancaire, l’épargne publique et l’accompagnement des projets structurants avec une véritable démarche de priorisation (notamment la finalisation des stations Azur).

L’amélioration de l’information et de l’expertise est le second axe central de la feuille de route de l’ANIT. Il s’agit de participer à la mise en place d’outils d’information, et de planification performants pour une meilleure visibilité et suivi des évolutions du secteur. L’instauration au Maroc de deux nouveaux indicateurs clés en juin dernier que sont le Revenu par Chambre Occupée (Revpar) et le Revenu Moyen par Chambre (RMC) s’inscrivent en droite ligne de cette démarche.

L’ANIT souhaite également identifier et nouer des partenariats avec des associations sœurs à l’international, des organismes nationaux et internationaux publics et privés pour l’accès à de nouvelles ressources telles que les compétences, le benchmark, l’innovation, le financement, les réseaux. L’ANIT escompte accompagner la promotion de l’investissement touristique au Maroc en drainant vers le pays, de nouvelles institutions et marques de renom dans l’hôtellerie, les loisirs et l’animation.

«Cette feuille de route est le fruit d’une réflexion de fond menée par les investisseurs touristiques au Maroc. Elle se base sur la réalité de notre activité et se veut un outil pragmatique et réfléchi au service de l’essor du secteur.» ajoute Leila Haddaoui.

Rappelons que l’ANIT compte 13 membres qui sont des acteurs majeurs du paysage touristique marocain. Cet ensemble d’investisseurs représente un ensemble de projets réalisés ou en cours de réalisation de plus de 50 milliards de dirhams et 50.000 lits d’hôtels couvrant toutes les catégories et toutes les régions du Maroc.

A la veille de la tenue des Assises du tourisme et de la préparation de la loi de finances 2015, les investisseurs touristiques montent donc au créneau et comptent bien devenir un acteur clé dans le développement stratégique du secteur.

Lire aussi

Vinart, l’adresse chic et branchée de Rabat
Vinart, l’adresse chic et...
Brussels Airport fait la promotion du Maroc
Brussels Airport fait la...
Coup de gueule de Fouzi Zemrani
Coup de gueule de...
Les hôteliers craignent les licenciements massifs
Les hôteliers craignent les...
La CNT fait le bilan des pertes  et présente ses doléances
La CNT fait le...
Le salon Marocotel 2020 est reporté
Le salon Marocotel 2020...