Tourismapost

tourismapost banner

Affaire Sanofi : les réactions s’enchainent !

Affaire Sanofi : les réactions s’enchainent !

Malgré les excuses formulées via un communiqué diffusé par la filiale marocaine du groupe pharmaceutique Sanofi, l’affaire n’est pas prête de s’éteindre. Opérateurs publics et privés ne comptent pas s’en arrêter là.

L’ONMT a diffusé à l’agence Map un communiqué, qui dit :
«L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) a fait part, mardi, de son indignation et de son mécontentement face à la diffusion par les laboratoires pharmaceutiques Sanofi d’une campagne associant la place Jamaa El Fna de Marrakech à une intoxication alimentaire, sommant ce groupe d’arrêter immédiatement cette publicité».
«Le fait d’associer une des places les plus célèbres du pays, par ailleurs patrimoine mondial de l’Humanité, à une intoxication alimentaire, porte une atteinte grave à l’image de notre pays en suggérant de façon très explicite que le fait de se rendre au Maroc implique forcément de contracter cette maladie», a déclaré Abderrafia Zouitene, Directeur Général de l’ONMT.
L’Office indique avoir pris des contacts auprès de la direction générale de Sanofi Maroc ainsi qu’auprès de Sanofi Suisse pour faire part de l’indignation et du mécontentement qu’a suscité cette campagne.
L’ONMT a ajouté avoir chargé ses conseillers juridiques de prendre les mesures nécessaires auprès des laboratoires pharmaceutiques afin de mettre un terme immédiat et définitif à cette campagne diffamatoire pour le Maroc.


Les réseaux sociaux s’enflamment

Beaucoup d’internautes ont posté des commentaires scandalisés par cette campagne. On retiendra, par exemple, ceux de Thami Ghorfi, Président de ESCA Maroc et de Radio Aswat et à l’occasion modérateur de séminaires, qui a fait plusieurs tweets pour signifier son indignation et expliquer qu’un simple communiqué destiné aux marocains n’est pas suffisant. Les excuses doivent se faire en Suisse où a été diffusé cette campagne.


Les opérateurs touristiques
montent au créneau

La Confédération Nationale du Tourisme mène, actuellement, une réflexion pour statuer sur les actions à envisager au niveau national et international pour marquer son mécontentement face a cette campagne. Une action en justice pourra être envisagée.

Lire aussi

Adieu Mani !
Adieu Mani !
Vinart, l’adresse chic et branchée de Rabat
Vinart, l’adresse chic et...
Brussels Airport fait la promotion du Maroc
Brussels Airport fait la...
Coup de gueule de Fouzi Zemrani
Coup de gueule de...
Les hôteliers craignent les licenciements massifs
Les hôteliers craignent les...
La CNT fait le bilan des pertes  et présente ses doléances
La CNT fait le...
Tourismapost