Tourismapost

Mohammed Abdeljalil, l’homme de l’open Sky

Mohammed Abdeljalil, l’homme de l’open Sky

Le transport aérien est sorti du giron du ministère du Tourisme. Il faudra donc aujourd’hui compter également sur Mohammed Abdeljalil, ministre du Transport et de la logistique pour reconstruire les autoroutes aériennes du Maroc. Un défi indispensable à relever si le pays veut récupérer ses parts de marchés. Mohammed Abdeljalil connait bien la problématique.

«Le secteur du tourisme, en grande difficulté actuellement, aura besoin d’une stratégie de relance forte et dotée de moyens suffisants, une volonté des pouvoirs publics et une mobilisation de tous les acteurs.» clame en substance Hamid Bentahar, Président de la Confédération Nationale du Tourisme. Dans cette équation, le transport aérien jouera un rôle primordial. « Il ne peut y avoir reprise sans une stratégie aérienne robuste pour reconstruire les autoroutes aériennes » ajoute-t-il.

Or, les acteurs majeurs dans ce domaine sont la RAM, la compagnie nationale, l’ONMT dont l’un des rôles majeurs est de mettre en place avec les compagnies aériennes mondiales de nouvelles lignes point à point sur la destination et enfin le département de l’aérien désormais revenu sous le giron du ministère du Transport.

Expert du secteur du transport, Mohamed Abdejalil semble conscient, aujourd’hui de ce challenge. C’est en tout cas ce qui résulte de la cérémonie de passation qui s’est passée en début de semaine entre lui et Nadia Fettah Alaloui. Les deux ministres ont, en effet, mis l’accent sur l’importance du secteur du transport aérien pour le Maroc et son rôle déterminant pour la mobilité et le tourisme, ainsi que sur les défis qui doivent être relevés pour relancer son activité, fortement impactée par la pandémie du Covid-19.

Rappelons que jusqu’ici Président du Directoire de Marsa Maroc, Mohamed Abdeljalil est doté d’une longue expérience et connait parfaitement ce département. Lauréat de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées et d’un MBA décerné conjointement par cette école et l’Ecole Hassania des travaux publics, il a notamment été Directeur des programmes et des études au ministère du Transport et de l’Equipement entre 2003 et 2005.

Mohamed Abdeljalil y conduit alors d’importants chantiers, notamment celui de la libéralisation du transport aérien en 2004. A cet époque, grâce à cet accord d’open sky historique, le  Maroc a vu son  trafic aérien progresser de 16% en 2004 et de 21% en 2005, avec l’arrivée de nouvelles compagnies européennes.  En l’espace d’une année, entre 2004 et 2005, le Royaume  a accueilli 12 nouvelles compagnies aériennes et enregistré 2,1 millions de passagers supplémentaires. A l’époque, la stratégie prônée par Karim Guellab et Mohammed Benabjellil était que 100 nouvelles fréquences hebdomadaires point à point devaient être créées chaque année.

Mohamed Abdeljalil devrait donc jouer un rôle majeur dans la reprise du secteur du tourisme !

Lire aussi

L’ONMT déploie une nouvelle task force  au salon FITUR de Madrid
L’ONMT déploie une nouvelle...
Un plan d’urgence en demi-teinte
Un plan d’urgence en...
Colère des agents de voyage
Colère des agents de...
Hamid Bentahar s’adresse aux opérateurs
Hamid Bentahar s’adresse aux...
Marrakech a perdu de sa superbe
Marrakech a perdu de...
Les 10 Propositions de la CNT  pour un Nouveau Pacte Responsable
Les 10 Propositions de...
Tourismapost