Tourismapost

Le leadership de Hamid Bentahar pour sauver le secteur

Le leadership de Hamid Bentahar  pour sauver le secteur

Les opérateurs du tourisme sont en rang serré au sein de la Confédération Nationale du Tourisme derrière son nouveau président. La période est critique compte tenu de la situation sanitaire mondiale… Reste à savoir si les pouvoirs publics vont jouer le jeu pour sauver le secteur.

La Confédération Nationale du Tourisme vient de tenir son conseil d’administration le 26 août dernier avec la participation de 38 administrateurs. Plusieurs lectures peuvent être faites de ce Conseil.

La première :
L’alignement de l’ensemble des Fédérations métiers et des associations régionales du secteur touristique derrière le nouveau président de la CNT. La mobilisation est donc générale pour défendre leurs intérêt et préparer la reprise du secteur.

La seconde :
La caution morale accordée par le past-président Abdellatif Kabbaj qui a accepté d’être coopté Président d’Honneur de la Confédération.

La troisième :
La CNT dévoile une nouvelle stratégie qui pose les bases d’une stratégie durable du secteur et qui s’impose des actions à court terme compte tenu de l’urgence de la situation où grand nombre de professionnrels sont au bord du dépôt de bilan.

La quatrième :
Une nouvelle organisation pour une CNT inclusive avec 3 catégories d’instances qui impliquent pour la première fois un comité exécutif ouvert à tous les talents et des instances consultatives pour la durabilité et la transformation et qui font appel à un Conseil des jeunes et un Conseil des sages afin de tirer parti, des meilleures compétences, celles experimentées et  celles innovantes.

La Cinquième :
3 mots d’ordre rythment désormais les actions de la nouvelle CNT : la co-construction, la compétitivité et la durabilité.

——

Hamid Bentahar et les équipes de la CNT ont ainsi réussi la première étape de leur mission qui est de mobiliser les Fédérations métiers et les associations régionales autour d’un projet commun et de mettre en place une feuille de route commune qui reprend les doléances et les propositions de l’ensemble des opérateurs.

La CNT se présente ainsi comme une force de proposition forte pour représenter la profession dans toutes ses composantes.
Mais le travail ne fait que commencer et les responsables de la Confédération en ont bien conscience…

Aujourd’hui, la balle est dans le camps du ministère de tutelle, de la CGEM et surtout du Conseil de Veille Economique qui doit apporter des éléments tangibles pour accompagner les opérateurs.

Concrêtement les professionnels ont besoin dans l’immédiat de trois mesures urgentes pour le soutien des entreprises et des emplois. D’abord,  des mesures sociales comme le maintien du dispositif CNSS du contrat-programme et son extension au 31 Décembre 2021, et la révision des échéanciers pour les paiements des charges sociales reportées et dues sur 2020 et 2021, à partir de 2022 avec étalement sur 24 mois.  Ensuite, des mesures bancaires, avec un reprofilage de l’échéancier bancaire long terme avec le GPBM et le renforcement de l’intervention de la CCG, le report des crédits leasing pour les entreprises du secteur de transport ainsi qu’un report des remboursements des crédits contractés par les employés du secteur. Et enfin, des mesures fiscales avec la mise en place d’un moratoire fiscal au titre de 2020 et 2021, pour les taxes locales, notamment la taxe professionnelle, au 1er Janvier 2022, avec  étalement sur 24 mois sans frais ni pénalités.

Pour l’heure, les pouvoirs publics tardent à répondre à ces doléances… Les responsables de la CNT sont dans l’expectative pendant que certains professionnels sont au bord du gouffre… Le prochain challenge sera donc d’amener ces responsables à prendre conscience de la situation alarmante que traverse le secteur.

Lire aussi

Les Urnes ont parlé !
Les Urnes ont parlé !
Coup de projecteur sur Marrakech  sur France 2
Coup de projecteur sur...
Richard Branson fait du social à Marrakech
Richard Branson fait du...
CNT : une passation de pouvoir dans la confiance
CNT : une passation de...
La ministre du Tourisme rend hommage  au bureau sortant de la CNT
La ministre du Tourisme...
Cri de détresse d’une agent de voyage
Cri de détresse d’une...
Tourismapost