Tourismapost

Mövenpick Marrakech

Imbroglio sur la réduction pour les MRE et les nationaux dans les hôtels

Imbroglio sur la réduction  pour les MRE et les nationaux dans les hôtels

Les responsables associatifs du tourisme marocains sont face à une véritable impasse. Alors que la CNT et la FNIH ont annoncé qu’une réduction allant jusqu’à 30% serait accordée aux MRE et même aux nationaux, il semblerait que cette ristourne soit difficile à appliquer. Plusieurs blocages existent. Explications.

Suite aux Hautes instructions Royales, les opérateurs du tourisme que ce soit au niveau de la Confédération Nationale du Tourisme ou de la Fédération Nationale de l’Industrie Hôtelière ont communiqué leur volonté d’accorder des réductions aux MRE.

Suite à cela, notamment via les réseaux sociaux, nombreux sont ceux qui se sont insurgés sur le fait qu’il y a une discrimination entre marocains d’ici et d’ailleurs. Les représentants associatifs ont donc voulu élargir cette réduction à tous les marocains. Le groupe Kenzi a été le premier a annonc  que cette réduction à l’ensemble des marocains sans différenciation.

Cependant, l’ensemble des professionnels ne s’accordent pas sur cette réduction. Nombreux sont, en effet, ceux qui ne vpeuvent pas l’adopter car leur situation après 18 mois de souffrance ne leur permet pas de telles réductions.

Autre problème, Les plateforme de réservation telle Booking prévoit dans le contrat une parité tarifaire. Ce qui veut dire qu’un hôtelier ne peut pas vendre moins cher que le tarif qu’il affiche sur booking sinon il est exclu de la plateforme. Or booking prends 25 à 30% de commission sur les ventes. Si on devait y ajouter la réduction pour les marocains cela ne serait pas viable.

Booking a une force frappe telle que nombreux hôteliers ne peuvent s’en priver car la centrale de réservation leur assure un pourcentage élevé de leur chiffre d’affaire.

Autre problème qui se pose, ces tarifs seraient accordés pour les réservations en directe aux hôtels. Ce qui signifie que les agences de voyage seraient exclues de la boucle. Un manque à gagner qu’on ne peut concevoir en ces temps de crise…

A ce stade l’application de cette réduction semble donc difficile à mettre en œuvre… Un véritable imbroglio !

Lire aussi

Air Arabia Maroc inaugure sa nouvelle base à Tétouan
Air Arabia Maroc inaugure...
Le Maroc en opération de charme à Washington
Le Maroc en opération...
Vif succès de la collection des bijoux berbères du Palais Royal
Vif succès de la...
Premières images du Royal Mansour Casablanca
Premières images du Royal...
L’animation au cœur des projets de la SMIT
L’animation au cœur des...
Les nouveaux visages du  Royal Mansour Casablanca
Les nouveaux visages du...
Tourismapost