Tourismapost

tourismapost banner

Même les pilotes RAM n’en veulent pas !

Même les pilotes RAM n’en veulent pas !

Les pilotes de la RAM n’en peuvent plus ! Regroupés au sein de l’Association Marocaine des Pilotes de Lignes –AMPL, ils ont décidé depuis le 04 janvier de boycotter les repas qui leur sont servis à bord par. Ils n’apprécient pas du tout les quantités et les choix de la société.

Depuis le 4 janvier, les pilotes de ligne de la Royal Air Maroc, à travers l’Association marocaine des pilotes de lignes (qui regroupe la majorité des 400 pilotes de la RAM), boycottent les repas qui leur sont servis lors des vols par la société Atlas Servair.
Une note d’information du bureau de l’AMPL, sur ce sujet, a été diffusée auprès de ses membres.

Dans cette note, les dirigeants de l’AMPL dénoncent «la dégradation manifeste de la qualité des prestations repas PEQ fournies et la décision unilatérale du prestataire Atlas Servair de changer les termes de l’accord en matière de quantité et de choix».

Pour le moment, les pilotes de la RAM ont opté pour une alternative qui consiste, jusqu’à nouvel ordre, à passer des commandes lors de leurs escales à l’étranger.

« Nous effectuons un métier qui demande une certaine concentration. Le minimun est qu’on nous serve un repas décent. C’est plus par principe qu’autre chose » explique un commandant de bord qui a préféré garder l’anonymat.

Si pour certains cette attitude peut être assimilée à une « grève caviar » de la part des pilotes, pour d’autres, la majorité, elle reflète le ras de bol général quand à la qualité de service de la compagnie.
Les passagers sont mécontents depuis longtemps du catering et rien ne s’est amélioré malgré les multiples réclamations.
Mais maintenant si même les pilotes s’y mettent, cela veut vraiment dire que cette qualité de service ne cesse de se dégrader.

Lire aussi

Adieu Mani !
Adieu Mani !
Vinart, l’adresse chic et branchée de Rabat
Vinart, l’adresse chic et...
Brussels Airport fait la promotion du Maroc
Brussels Airport fait la...
Coup de gueule de Fouzi Zemrani
Coup de gueule de...
Les hôteliers craignent les licenciements massifs
Les hôteliers craignent les...
La CNT fait le bilan des pertes  et présente ses doléances
La CNT fait le...
Tourismapost