Tourismapost

Mövenpick Marrakech

L’ONDA est-il dans le déni ?

L’ONDA est-il dans le déni ?

Alors que l’ensemble des marocains ne cesse de se plaindre de l’aéroport de casablanca pour ses multiples dysfonctionnements, l’ONDA annonce une nouvelle distinction du Conseil International des Aéroports dans son classement pour l’année 2023.

Les responsables de l’ONDA seraient-ils déconnectés de la réalité ? Ce n’est un secret pour personne que l’aéroport souffre de multiples dysfonctionnements : parcours compliqué, personnel de l’aéroport pas assez bien formé, qualité des lounges médiocre, propreté douteuse, acheminement et livraison des bagages qui pose régulièrement problème, temps d’attente souvent long, parking mal géré… la liste est longue

 

Pourtant, l’Office ne cesse, par voie de communiqué de presse de faire les louanges de la qualité de service qui serait une de ses priorités et des consécrations que l’aéroport de Casablanca ne cesse de rafler… 

C’est ainsi, que deux aéroports marocains, dans la catégorie des aéroports accueillant entre 5 et 15 millions de passagers par an, vient d’être récompensés comme étant les meilleurs aéroports du Continent dans le classement ASQ (Airport Service Quality) du Conseil International des Aéroports (ACI) au titre de l’année 2023. Rien que ça !

Lisez bien…

 

Aéroport Casablanca Mohammed V, pour la deuxième année consécutive :

  1. meilleur aéroport en Afrique de sa catégorie, 
  2. l’aéroport avec le personnel le plus dévoué d’Afrique, 
  3. l’aéroport d’Afrique où le parcours est le plus facile ;

 

Et pour la première fois :

  1. l’aéroport le plus agréable d’Afrique ;
  2. L’aéroport le plus propre d’Afrique.

 

Des distinctions aux antipodes de l’expérience passager que vit chaque marocain et chaque touriste à chacun de ses passages par l’aéroport Mohammed V.

A coup de communiqué, l’ONDA essaye de nous faire oublier la triste réalité…

« Nos ambitions ne devraient pas être cantonnés à l’Afrique… Nos aéroports doivent ambitionner d’être aux standards internationaux en la matière et de concurrencer les plus grands aéroports mondiaux. Or nous en sommes très loin aujoourd’hui.» nous explique un expert aérien et aéronautique.

 

Habiba Laklalech, DG de l’ONDA gagnerait à commencer par reconnaitre ces dysfonctionnements et à s’atteler à les prendre à bras le corps l’un après l’autre pour les résoudre au lieu de continuer à être dans le déni et à se cacher derrière des classements improbables…

Chantier d’autant plus crucial que le Maroc accueillera la 24ème édition de la Coupe du Monde de Football en 2030 aux côtés de l’Espagne et du Portugal… 

Le compte à rebours pour la mise à niveau est donc enclenché  Madame Laklalech !

Lire aussi

Le Maroc, pays à l’honneur du salon Gourmets à Madrid
Le Maroc, pays à...
Marrakech, la star du week-end de l’Aïd
Marrakech, la star du...
La relève n’est pas assurée !
La relève n’est pas...
Agadir : Said Skalli tire la sonnette d’alarme
Agadir : Said Skalli tire...
La SMIT s’active pour lancer le Parc National d’Ifrane
La SMIT s’active pour...
Détails de l’opening et photos exclusives  du Ritz Carlton Rabat
Détails de l’opening et...
Tourismapost