Tourismapost

tourismapost banner

La CNT est-elle en danger ?

La CNT est-elle en danger ?

Le bureau actuel de la Confédération Nationale du Tourisme est en fin de mandat. Après 6 ans de bons et loyaux services, le binôme actuel composé de Abdellatif Kabbaj et de Fouzi Zemrani devrait passer le flambeau lors de la prochaine assemblée générale élective prévue le 17 juillet prochain.

Selon les statuts de la confédération, le bureau actuel ayant déjà cumulé deux mandats, le duo Abdellatif Kabbaj-Fouzi Zemrani ne pourrait pas se représenter…

Pour l’heure, personne n’a encore officiellement déposé sa candidature mais les gestations ont déjà commencé. Le duo qui fait le plus jaser ces derniers jours est celui qui serait constitué de Jalil Benabbès Taarji et de Aziz Cherif Alami.

Jalil Benabbès Taarji, actuellement Président de l’Anith qui est une coquille vide dont la mission primaire est loin d’être atteinte, s’est fait remarquer ces dernières années par ses actions dissidentes à l’encontre de l’actuelle bureau de la CNT.

Pourtant à son arrivée dans le secteur, au début des années 2000, il représentait un espoir pour les opérateurs, le gentil golden boy qui allait donner une nouvelle tonalité à la profession… Mais les années faisant, Jalil Benabbès Taarji n’a pas réussi à mettre en place de stratégie clairvoyante ni à créer l’unanimité autour de sa personne. On se rappelle d’ailleurs qu’il a déjà été président de la Fédération nationale du Tourisme entre 2004 et 2008 et qu’il avait été poussé vers la sortie par les professionnels eux-mêmes. Les espérances autour de lui se sont donc estompées…

Pour sa part, Aziz Cherif Alami n’est autre que le fils de Othmane Cherif Alami… Il travaillerait dans l’agence familiale mais on ne le connait pas plus que cela, n’ayant jamais fait ses preuves dans l’associatif du secteur… On pourrait donc penser que c’est Othmane Cherif Alami qui est dans une frénésie de reconquête associative… Après avoir fait main basse sur le CRT de Casablanca, c’est à la CNT qu’il s’attaque gardant quelques rancœurs de son passage entre 2008 et 2011. Et comme il est impossible de cumuler les deux mandats, il met en avant son fils pour la confédération.

Cette formation inquiète nombre d’observateurs… «On reprend les mêmes et on recommence !» s’insurge un opérateur connu de la place.

A côté de cela, aucun autre binôme ne semble s’être constitué pour l’instant. Quelques noms circulent de professionnels connus et reconnus mais ces derniers n’ont pas encore affiché leur prétention… Il faudra donc attendre le 30 juin prochain, date limite des dépôts des candidatures.

Le compte à rebours est lancé bien que selon certains experts avertis, la configuration la plus sage en ces temps troubles, serait de garder l’actuel bureau de la CNT… L’heure étant au travail de fond pour reconstruire le secteur et non pour se lancer dans des campagnes électoralistes…

Lire aussi

Le Fairmont Taghazout Bay, la révélation de l’été 2021
Le Fairmont Taghazout Bay,...
L’ONMT accompagne le lancement des nouvelles lignes entre le Maroc et Israël
L’ONMT accompagne le lancement...
Hamid Bentahar, Nouveau président de la CNT
Hamid Bentahar, Nouveau président...
Jalil Benabbès Taarji  ou l’art de la manip pour les nuls !
Jalil Benabbès Taarji ou...
Hamid Bentahar et son colistier  présentent leur programme
Hamid Bentahar et son...
L’ONMT a créé  la magie à Taghazout
L’ONMT a créé la...
Tourismapost