Tourismapost

Un nouveau tremplin pour le Tourisme Marocain

Un nouveau tremplin pour le Tourisme Marocain Ali Ghator Chroniqueur

La tournée Royale qui vient de s’achever  et à laquelle ont participé le Ministre du Tourisme et le Directeur Général de l’ONMT, devrait être mise à profit pour permettre aux professionnels de diversifier leurs cibles marketing, surtout en ces temps où les marchés traditionnels semblent s’essouffler.

Nous avons en toute modestie acquis un savoir faire au cours de ces dix dernières années, il serait tout a fait naturel d’en faire profiter nos partenaires africains dans ce que tout le monde qualifie de partenariat Sud-Sud et gagnant-gagnant.

Je vois pour ma part deux opportunités immédiates en matière de services pour les opérateurs nationaux.

La première concerne les grands  groupes de gestion hôtelière que sont aujourd’hui KENZI, ATLAS HOSPITALITY, RYAD MOGADOR et GOLDEN TULIP en espérant n’avoir oublié aucun.

Si on se réfère aux nombreuses conventions qui ont été signées dernièrement avec les quatre pays frères,  on présume que dans un avenir proche il y aura des déplacements fréquents d’hommes d’affaires nationaux vers ces capitales. Il y a un réel besoin de capacité hôtelière et les gouvernements seraient tout a fait disposés à mon sens pour construire de nouvelles unités.

D’ailleurs si le Groupe Palmeraie est déjà de la partie et les autres groupes gagneraient  à  lui emboiter le pas  profitant de la dynamique initiée par notre Auguste Souverain.

La deuxième opportunité impliquerait les agences de voyages et devrait drainer un potentiel non négligeable vers deux destinations.

Casablanca, pour les congrès et les séminaires qui devraient intéresser les exportateurs africains et attirer les décideurs européens, sans oublier le shopping aujourd’hui possible avec notamment les deux grands centres commerciaux que sont le MoroccoMall et le Anfa Shopping Center.

Fez, pour le tourisme cultuel grâce au sanctuaire de Sidi Ahmed Tijani qui devrait drainer un grand nombre de disciples des différents pays africains. Cela est d’autant plus possible, que la RAM vient de mettre en place une grille tarifaire avantageuse pour ce type de voyage et sur laquelle une grande communication a été faite dans les différents pays desservis par la compagnie Nationale.

Si on en croit le directeur du CRT de Casablanca qui a fait le déplacement pour le salon du Tourisme d’Abidjan, de nouvelles opportunités s’offrent aux professionnels marocains, qui devraient diversifier leurs marchés en investissant dans une nouvelle clientèle qui considère le Maroc comme une réelle alternative à l’Europe. On le voit déjà par le nombre d’étudiants qui choisissent le Maroc pour leurs études et qui arrivent à s’intégrer facilement dans notre société.

Ajouter à cela les récentes facilités accordées aux subsahariens ayant choisis de s’expatrier  au Maroc avec souvent de bonnes qualifications, on sera alors en droit de rendre hommage au  regretté  Roi Hassan II qui avait dit que « le Maroc est un arbre dont les racines plongent en Afrique et qui respire par ses feuilles en Europe »

Ali Ghator.

Lire aussi


chroniqueurs
  • Faouzi Zemrani
  • Majid Bennis
  • Nabil Kouhen
  • Said Mouhid
  • Jean Robert Reznik
Restez informés, inscrivez-vous à notre newsletter
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !