Tourismapost

Le festival des musiques sacrées dans toute sa splendeur

Le festival des Musiques Sacrés de Fès a démarré, vendredi 13 juin, pour sa vingtième édition. Grande nouveauté de cette édition, c’est Abderrafie Zouiten, qui est désormais président de la Fondation Fès Saïss.

Une nouvelle vie commence donc pour ce festival qui a acquis ces lettres de noblesses au fil des ans mais qui avait besoin d’une nouvelle dynamique.

Pour cette édition, c’est une production artistique originale a donné le coup d’envoi des festivités. Intitulée «Conférences des oiseaux : lorsque les cultures voyagent…» cette création qui mêle chants, musique et chorégraphies a été mise en scène par Thierry Poquet.La Princesse Lalla Salma a assisté à la cérémonie. Ce qui a provoqué la ferveur de l’ensemble des participants. Un grand moment d’émotion…

Les festivaliers auront l’occasion d’assister, jusqu’au 21 juin, à plusieurs concerts, organisés le soir à Bab Al Makina et les après-midi au Musée Batha.

D’année en année, le festival draine un public toujours plus nombreux, venu des quatre coins du monde, pour découvrir les traditions spirituelles et artistiques universelles.

Le festival a atteint une telle renommée qu’il a fait des émules à l’étranger.

Un réseau international de soutien et de médiatisation est née, aux États-Unis, «Spirit of Fès Inc.» qui organise, tous les deux ans, un programme du Festival et du Forum de Fès à travers vingt villes américaines.

Plusieurs autres villes telles que Milan, Londres ou Madrid ont souhaité devenir des relais pour diffuser le message du festival : celui du dialogue des spiritualités à travers la musique.

Le festival représente stimule également l’activité touristique de la capitale spirituelle du royaume. Les hôtels et les ryads affichent complet durant cette semaine.

dans la même catégorie


chroniqueurs
  • Faouzi Zemrani
  • Majid Bennis
  • Nabil Kouhen
  • Said Mouhid
  • Jean Robert Reznik
Restez informés, inscrivez-vous à notre newsletter
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !