Tourismapost

Abdellatif Kabbaj, nouveau Président de la CNT nous livre sa feuille de route

Abdellatif Kabbaj, nouveau Président de la CNT nous livre sa feuille de route

Les membres de la Confédération nationale du Tourisme ont élus, cette après midi, à la majorité des voix, soit 225 voix sur un total de 257, Abdellatif Kabbaj, Président de la CNT et Fouzi Zemrani, Vice Président Délégué, pour la période allant du 1er janvier 2015 au 31 Décembre 2017.
Premier Entretien avec le nouveau Président.

Un fauteuil pour deux pour la CNT… Ca se passe comment la cohabitation ?

Ca se passe très bien ! D’abord ce n’est pas un fauteuil pour deux, c’est moi qui ai choisit Fouzi Zemrani pour m’accompagner dans cette mission car je pense que c’est un garçon de valeur, travailleur, sérieux et honnête.
Je l’ai choisit malgré l’opposition de quelques agents de voyages car il a toutes les compétences pour me seconder au niveau de la Confédération.

En quoi êtes vous complémentaires ?

En tant que past-président de la Fédération Nationale de l’Industrie Hôtelière, je pense, en toute modestie, maitriser parfaitement le monde de l’hôtellerie.
Fouzi Zemrani, en sa qualité d’agent de voyages et de past-président de la Fédération nationale des agences de voyages, maitrise parfaitement le monde des voyagistes.

– Les autres métiers de la profession seront représentés au sein des différentes instances et des commissions de la confédération.

A nous deux, nous sommes donc complémentaires et nous formons un bon duo pour affronter les enjeux et mettre sur les rails les chantiers de la Vision 2020.

Votre candidature a fait le consensus auprès de la profession… Il y a eu tout de même quelques dissidents… Que leur dites-vous aujourd’hui ?

Nous avons initialement opté pour une formule de commission 5 + 5, composé des 5 fédérations métiers de la Confédération, dont on avait confié la coordination à Monsieur Fouad Chraïbi, pour définir le profil du futur président.
Sur ces 5 fédérations métiers, 4 ont retenu ma candidature et une, l’ANIT, a voulu que ce soit Omar Kabbaj qui se présente comme candidat.
Suite à cela, j’ai eu un entretien avec Omar Kabbaj, à l’issue duquel il a décider de ne pas se présenter… Malgré cela, l’ANIT tenait absolument que ce soit Omar Kabbaj qui se présente…
Maintenant, nous sommes grand ouvert au dialogue et nous sommes prêts à collaborer avec toutes les membres de la CNT, quelque-soit leur point de vue. Et surtout, nous comptons respecter à la lettre le protocole d’accord signé entre l’ANIT et la CNT.

Quelle est, à présent, votre plan d’action pour les mois qui viennent ?

Notre projet de mandat s’articule autour de trois axes stratégiques:
– D’abord, nous comptons mettre en œuvre les engagements pris par le secteur privé dans le cadre du contrat programme Vision 2020, notamment le co-pilotage de la Vision 2020 avec la mise en place des organes de gouvernance prévus à savoir la haute Autorité du Tourisme et le comité Azur 2020.
L’installation et l’accompagnement des Fédérations régionales du Tourisme qui sont des organes indispensables à la mise en œuvre des contrats programmes régionaux.
La restructuration et l’accompagnement des Fédérations métiers est également au programme, particulièrement dans les projets de lois en cours prévus dans le cadre de la modernisation et l’excellence des services.

Ensuite, nous souhaitons améliorer la compétitivité des entreprises nationales par la mise en œuvre de la connectivité des métiers du tourisme, l’intégration du secteur informel, le développement de leur présence sur le digital à travers une stratégie web 3.0 et l’attractivité de la destination Maroc basée sur une offre diversifiée et de qualité dont l’objectif sera de faire émerger des marques marocaines.

Et enfin, nous comptons produire des services pour les membres de la CNT en réalisant des études au profit des professionnels, en permettant à l’observatoire du Tourisme de livrer des statistiques et des indicateurs de performance dans le but d’attirer des investisseurs et enfin en facilitant l’accès aux mécanismes d’appui aux PME mis en place dans le cadre du Partenariat Public Privé, Moussanada Siyahia et le Fonds de Garantie.

Autre point important, nous proposons aussi l’institution d’un Conseil Consultatif du Tourisme dans lequel siégeraient des personnalités contribuant ou ayant contribué au développement du Tourisme. Ce conseil se réunira chaque trimestre sur invitation du Président afin d’accompagner la CNT dans toutes les grandes réflexions d’ordre social, économique ou environnemental.

Comment comptez vous renflouer les caisses de la CNT ?

C’est un sujet crucial pour assurer la bonne santé de la Confédération. Nous allons encourager l’ensemble des professionnels a verser leur cotisation.
Nous faisons appel aux différentes associations locales et nous allons chercher des financements extérieurs.
Nous comptons également mener une réflexion pour diversifier les sources de financement de la CNT, notamment par la mise en place d’une taxe.
Il est évident que la CNT a besoin de renflouer ses caisses, d’autant que nous comptons recruter des cadres pour gérer cette confédération.
Nous allons débuter avec un budget annuel de 3 Mdhs mais l’objectif est d’atteindre très vite les 15 Mdhs afin que nous puissions faire du bon travail.

Lire aussi


chroniqueurs
  • Faouzi Zemrani
  • Majid Bennis
  • Nabil Kouhen
  • Said Mouhid
  • Jean Robert Reznik
Restez informés, inscrivez-vous à notre newsletter
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !