Tourismapost

Doit-on mener une politique de discrimination positive pour les Femmes dans le Tourisme ?

Doit-on mener une politique de discrimination positive pour les Femmes dans le Tourisme ? Ahlam Jebbar, Journaliste

Les Femmes dans le Tourisme ont-elles la place qu’elles méritent ?
Loin de moi l’idée de mener un discours féministe, mais cette question est assez cruciale dans ce secteur qui a la particularité d’avoir un faible taux de féminisation.En effet, selon les derniers chiffres disponibles et qui avaient été analysés par la Confédération Nationale du Tourisme, celui-ci est à peine de 30% dans le secteur de l’hôtellerie, et de 40% dans les agences de voyage, pour un taux de féminisation total de 25,9%.
Un taux relativement faible lorsque l’on sait que dans les pays européens ce taux varie de 50% à 85%.Plusieurs raisons expliquent cet état de fait : un marché de l’emploi naturellement peu accessible aux femmes, un travail peu qualifié et non reconnu, des obstacles sociétaux et familiaux…
Au niveau de l’Administration centrale du Tourisme (Ministère, ONMT…) ce taux de féminisation est un peu plus important, soit 47%.
Autre fait marquant, dans le monde, un ministre du Tourisme sur 5 est une Femme. Pourtant au Maroc, jamais une femme n’a brigué ce poste…
La femme est ainsi sous représentée dans tous les métiers et dans toutes les régions du Royaume.

Il y a quelques temps, la CNT préconisait des actions en faveur d’une plus grande participation des Femmes – Discrimination Positive – favorisant la reconnaissance et la valorisation des Femmes dans le secteur touristique.
Pourtant, cette position n’a pas été suivie d’actions concrètes dans ce sens…

Le sujet mérite pourtant d’être défendu et accompagné d’actions concrètes…

C’est dans ce sens que Tourisma Post compte célébrer la Femme dans le Tourisme, à l’occasion du 8 Mars, journée internationale de la Femme.

Plus qu’une action citoyenne, cet événement sera l’occasion d’aborder ce sujet et de célébrer d’une manière élégante des réussites susceptibles d’encourager les vocations et de créer une saine émulation dans le secteur.

Rendez-vous donc le 8 Mars pour toutes les Femmes… et pour les Hommes également !

Lire aussi


chroniqueurs
  • Faouzi Zemrani
  • Majid Bennis
  • Nabil Kouhen
  • Said Mouhid
  • Jean Robert Reznik
Restez informés, inscrivez-vous à notre newsletter
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !