Tourismapost

Le Maroc, 62ème au classement des pays touristiques selon le World Economic forum

Le Maroc, 62ème au classement des pays touristiques selon le World Economic forum

Dans son nouveau classement mondial de la compétitivité, établi tous les deux ans, en se basant sur 14 critères, le World Economic Forum considère que le Maroc est 62ème sur un total de 141 pays. Ce rapport donne par ailleurs des conseils aux pays émergents qui veulent développer leur tourisme.

Selon le rapport du World Economic Forum de Davos qui vient d’être publié «le tourisme est tenu pour être un secteur stratégique au Maroc, classé 4ème dans sa région après les Emirats Arabes Unis, Qatar et Bahreïn».
Par rapport au Maghreb, le Maroc est aussi bien classé, puisque la Tunisie se situe à la 79ème place du classement, l’Egypte à la 83ème et l’Algérie,123ème.
Et sur le continent Africain, le Maroc est le 4ème pays le plus prisé par les touristes, le 3ème étant l’Afrique du Sud.
Selon le Forum de Davos, les touristes, au Maroc, «se sentent relativement en sécurité, apprécient le patrimoine et la richesse culturelle, en plus des installations balnéaires. En revanche, les infrastructures aéroportuaires et portuaires laissent à désirer».

D’une manière plus générale, le premier de la classe de ce classement de la compétitivité touristique, est, cette année, et pour la première fois, l’Espagne. Ses atouts : des sites patrimoniaux de qualité, un large choix de restaurants et de bars, et des infrastructures adaptées aux voyageurs…

La France est deuxième de ce classement. Près de 85 millions de touristes la choisissent chaque année, attirés par un mélange d’histoire, de sites touristiques, de plages et de stations de ski… Le développement durable fait également partie de ses atouts.

On compte ensuite l’Allemagne (3e rang), puis les États-Unis, le Royaume-Uni, la Suisse, l’Australie, l’Italie, le Japon et le Canada. Uniquement des pays développés.
Parmi les grands marchés émergents la Chine se situe au 17e rang tandis que le Brésil est 28e, et que la Russise, l’Afrique du Sud et l’Inde sont classées respectivement 45e, 50e et 52e.

«La diversité qui caractérise les 30 premières places du classement démontre qu’un pays ne doit pas être nécessairement riche pour jouir d’un secteur touristique florissant», souligne Roberto Crotti, économiste au World Economic Forum. «Pourtant, de nombreux pays doivent encore fournir de gros efforts pour relever les défis du tourisme, notamment en développant leurs politiques de délivrance des visas et en améliorant la promotion de leur héritage culturel, la protection de l’environnement et la préparation à l’usage des TIC. Ces changements stimuleront à leur tour la croissance économique et la création d’emplois» ajoute-t-il.

Quant aux créneaux les plus porteurs pour le tourisme, le World Economic Forum distingue tout particulièrement les trois segments suivants : «les voyageurs de classe moyenne issus des pays émergents et en développement, les consommateurs seniors et les jeunes consommateurs de la génération Y (ceux qui on eu 18 ans en l’an 2000 ou après)».

L’étude souligne par ailleurs «la nécessité, pour les économies reposant sur le commerce du voyage, d’accélérer leur adaptation aux services et au marketing en ligne».

A bon entendeur…

Lire aussi

Hamid Bentahar, reconduit Président du CRT Marrakech
Hamid Bentahar, reconduit Président...
1ère édition des « Voyage Privé Awards » à Marrakech
1ère édition des « Voyage...
Risma signe un hôtel Novotel à Rabat
Risma signe un hôtel...
La région de Rabat se positionne  sur l’échiquier touristique
La région de Rabat...
Ryanair lance 9 nouvelles lignes vers le Maroc
Ryanair lance 9 nouvelles...
Exclusivité : la FNAVM réintègre la CNT
Exclusivité : la FNAVM...

chroniqueurs
  • Faouzi Zemrani
  • Majid Bennis
  • Nabil Kouhen
  • Said Mouhid
  • Jean Robert Reznik
Restez informés, inscrivez-vous à notre newsletter
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !