Tourismapost

La Journée du Tourisme durable a un goût amer

La Journée du Tourisme durable  a un goût amer

Tenue ce lundi 20 mars à Rabat, la Journée nationale du Tourisme Durable et Responsable organisée par le ministère du Tourisme n’a pas tenu toutes ses promesses.  D’un coût de plus de 4 Millions de dirhams, cette journée aura laissé à beaucoup un goût amer. Celui d’un argent du contribuable jeté par la fenêtre sans aucune retombée palpable.

Sur papier, la Journée Marocaine du Tourisme Durable et Responsable avait tout pour séduire le plus grand nombre.

Mais dans le fonds, alors que le secteur est en quasi-stand-by depuis au moins 5 mois, était-il judicieux aujourd’hui, en pleine gestation politique pour la composition gouvernementale, de tenir cette journée ? La réponse est bien évidemment non.

Et c’est ce qui explique que grand nombre d’opérateurs d’importance ont boudé l’événement.

Le seul moment fort aura été incontestablement la présence de Aziz Akhannouch en début de matinée, venue surtout pour affirmer son soutien au secteur du tourisme et aux opérateurs du secteur. Mais dés son départ, les quelques personnalités présentes se sont vites éclipsées aussi vite. Laissant une salle quasi-vide pour la suite de la journée.

La Secrétaire Générale du ministère dont la passion quasi-viscérale pour le développement durable est connue de tous, au point de délaisser nombre de dossiers d’importance du secteur, aura donc pêché une fois de plus par passion ou par absence de lucidité.

Et le résultat a été sans appel : un événement sans consistance, au mauvais timing et sans aucune plus-value avec un léger air de déjà vu puisque un événement quasi-similaire avec de nombreux intervenants similaires avait été organisé par le secrétariat général du ministère du Tourisme en novembre dernier à Marrakech, en marge de la Cop22.

L’ardoise ce cet événement de lundi est pourtant lourde : plus de 4 millions de dirhams… Avec des prestataires choisis au gré à gré sans appel d’offres, un animateur étranger inconsistant et un film improbable qui a couté la bagatelle de 1,2 millions de dirhams… C’est ce que l’on retiendra de cette journée qui restera gravée dans les annales, mais pas pour de bonnes raisons malheureusement.

Lire aussi

Accor se met au rythme africain
Accor se met au...
Tanger-Tetouan-Al Houceima se mettent aux nouvelles technologies
Tanger-Tetouan-Al Houceima se mettent aux...
Un pas en arrière  pour le Tourisme National !
Un pas en arrière...
Abderrafie Zouitene recoit des leaders d’opinion chinois
Abderrafie Zouitene recoit des leaders...
Ministère du Tourisme – Etude BCG Les langues se délient !
Ministère du Tourisme –...
RAM annule certains vols
RAM annule certains vols

chroniqueurs
  • Faouzi Zemrani
  • Majid Bennis
  • Nabil Kouhen
  • Said Mouhid
  • Jean Robert Reznik
Restez informés, inscrivez-vous à notre newsletter
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !