Tourismapost

Le torchon brûle entre les professionnels de Ouarzazate et Mohamed Sajid

Le torchon brûle entre les professionnels  de Ouarzazate et Mohamed Sajid

Par un courrier adressé au ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale, les opérateurs de la région de Ouarzazate réunis au sein du Conseil Provincial du tourisme ont manifesté leur mécontentement quant à la nouvelle grille des vols aériens de la desserte de Ouarzazate récemment reprogrammée depuis le 12 février 2018. Les promesses n’ont pas été tenues.

« A notre grand regret, et ce par comparaison à l’ancienne programmation, triste à nous de constater non seulement un recul de certains vols, mais aussi la suppression de certains créneaux horaires. » le courrier adressé au ministre par les professionnels du Tourisme marque le ton !

Car, en effet,  suite au séminaire sur  « La Relance de Ouarzazate » tenu à Ouarzazate le 04 novembre 2017, les promesses exprimées durant cette manifestation  n’ont non seulement pas été tenues, mais pis encore : cette nouvelle programmation  contenue dans la convention – signée récemment à Errachidia – condamne malencontreusement tous les espoirs des professionnels du secteur du Tourisme et du Cinéma.

Les conséquences sont dramatiques sur la connectivité et l’enclavement aérien de Ouarzazate.

Le bilan qui en ressort est, en effet, :

  • Une situation qui s’aggrave d’année en année, occasionnant ainsi un mécontentement au niveau des professionnels de ces deux secteurs : qui sont pour rappel les seuls en mesure de créer des emplois.
  • Les hôteliers se sont retrouvés dans l’obligation d’avoir recours massivement à des prêts bancaires afin de pouvoir faire face à cette situation précaire.
  • Une déception et un manque d’intérêt en faveur de cette région,  constaté par les responsables, malgré leurs discours et promesses qui n’ont pas été honorés.
  • Un triste constat relatif à la programmation des vols internes, (subventionnés par la région et les pouvoirs publics) qui n’obéit en fait à aucune logique autre que celle de renflouer les caisses de la compagnie aérienne ayant bénéficié de la subvention.

Or, à la lumière du calendrier des vols, clair est de constater :

  • Une programmation très tardive au départ de Casablanca, à 23h50 et parfois avec des retards allant jusqu’à 2h du matin.
  • Absence de tous vols les Mardi et Mercredi, contrairement aux effets d’annonces qui stipulent qu’il s’agit de vols quotidiens.
  • Les vols en Boeing  737 (capacité 150 sièges) ont été supprimés en faveur des ATR (capacité 72 sièges), dont les soutes de bagages sont limitées pour contenir les équipements et bagages des cinéastes.
  • Un seul  vol au départ de Paris au lieu de 4 comme souhaité
  • Aucuns vols de Londres, Lyon et Madrid, pourtant des marchés porteurs pour Ouarzazate et le Sud du Maroc.
  • Aucune compagnie Low Cost ne dessert Ouarzazate à ce jour.
  • Les compagnies Low Cost, Ryanair et Easyjet  etc. ne semblent pas être encouragées par le Ministère du Tourisme pour promouvoir des lignes sur Ouarzazate, dont la capacité hôtelière dépasse 5.000 lits, plus importante que Fès, Rabat ou Tétouan.
  • Horaires et fréquences inadaptés de la destination Ouarzazate engendrant des packages onéreux.

Cette programmation des vols à destination de Ouarzazate pénalise toute la région. Volonté délibérée et favorisant ainsi – au niveau des horaires et fréquences-  d’autres destinations n’ayant ni la capacité d’accueil, ni la capacité litière ni les infrastructures permettant le lancement du Grand Sud (Ouarzazate, Zagora, Tinghir, Erfoud, Tata…) région qui pourrait devenir une destination touristique phare dans l’offre marocaine tant au niveau national qu’international.

 Les professionnels de Ouarzazate réclament donc une reprogrammation des vols intérieurs (horaires, fréquences journalières) et demandent, en urgence, une  réunion avec les responsables du ministère du Tourisme, de la Royal Air Maroc  et de l’O.N.M.T .

Lire aussi

Le Festival du Film de Marrakech,  vitrine du Maroc dans le monde
Le Festival du Film...
Salaheddine Mezouar  veut apaiser les tensions
Salaheddine Mezouar veut apaiser...
Nadia Larguet tacle L’ONMT
Nadia Larguet tacle L’ONMT
Enfin une feuille de route efficiente !
Enfin une feuille de...
La RAM se met au service du tourisme
La RAM se met...
La CNT passe à l’action
La CNT passe à...

chroniqueurs
  • Faouzi Zemrani
  • Majid Bennis
  • Nabil Kouhen
  • Said Mouhid
  • Jean Robert Reznik
Restez informés, inscrivez-vous à notre newsletter
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !