Tourismapost

La seule femme de la CNT démissionne !

La seule femme de la CNT démissionne !

Lors de la réunion public-privé du 6 juillet dernier, qui s’est tenue au ministère du Tourisme, le ton est monté.Les opérateurs ont été acculés à écouter la feuille de route mise en place par le ministère avec son cabinet BCG sans avoir leur mot à dire.Nombreux sont les opérateurs qui sont sortis aigris de cette réunion, notamment la SG qui a décidé de quitter son poste de la Confédération Nationale du Tourisme.

Les émules de la Secrétaire d’Etat au Tourisme commencent à faire des dégâts…

Maladroite, quand elle a pris la parole, face aux opérateurs du Tourisme, lors de cette réunion, son ton tranchant et vindicatif, a dérangé plusieurs grands opérateurs présents qui, de part leur postes respectifs et leur nombre d’années d’expérience dans le secteur et dans des postes de responsabilité dans l’associatif, ne sont pas habitués a être malmenés de cette manière.

La Secrétaire d’Etat est en effet arrivée avec son cabinet BCG pour présenter sa feuille de route. Or l’objet même de cette réunion était de mettre en place les socles d’une concertation entre opérateurs publics et privés, pour définir une feuille de route commune.

Ce qui a fait dire le Président de la CNT, « si vous avez déjà établit votre feuille de route, qu’est ce qu’on fait là ? »

Sur ce, la Secrétaire d’Etat a rectifié, en expliquant que ce n’était qu’un document de travail qui sera appelé à être modifié une fois que les opérateurs donneront leur avis.

A la fin de la présentation, les opérateurs ont été acculés à donner leur avis en quelques jours sur cette feuille de route. Ce qui, une nouvelle fois, provoque, la consternation.

Autre sujet de discorde, celui des Contrats-Progrès. Ceux-ci étaient à la signature mais durant cette réunion, la Secrétaire d’Etat a affirmé qu’ils n’étaient plus à l’ordre du jour pour la CNT.

Stupéfaction alors de Hayat Jabrane,  la Secrétaire Générale qui n’a pas compris ce revirement. Et là, elle se fait tacler par la Secrétaire d’Etat qui vraisemblablement n’accepte pas les avis contradictoires au sien.

Une situation qui crée une crise au sein même de la Confédération Nationale du Tourisme puisque la Secrétaire Générale décide par conséquent de démissionner de son poste. La seule femme de la CNT quitte ainsi le navire. Une démission refusée à l’unanimité par le bureau de la Confédération mais cela n’a pas suffit à la SG pour changer d’avis.

Tout ceci n’augure rien de bon pour l’avenir…

Lire aussi

Lancement réussi  pour le Club des Femmes du Tourisme
Lancement réussi pour le...
Abderrafie Zouitene positionne  le Maroc à Los Angeles
Abderrafie Zouitene positionne le...
Fathallah Sijilmassi ose  un agenda positif pour la Méditerranée
Fathallah Sijilmassi ose un...
Qui veut la peau de Lamia Boutaleb et du RNI ?
Qui veut la peau...
Pourquoi l’étude BCG  aurait du rester au placard
Pourquoi l’étude BCG aurait...

chroniqueurs
  • Faouzi Zemrani
  • Majid Bennis
  • Nabil Kouhen
  • Said Mouhid
  • Jean Robert Reznik
Restez informés, inscrivez-vous à notre newsletter
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !