Tourismapost

Abderrafie Zouiten, l’homme du changement

Abderrafie Zouiten, l’homme du changement

L’information est tombée, en ce début d’été, le 20 juin plus exactement : « Le gouvernement confie l’avenir de l’Office national marocain du tourisme au numéro 2 de la RAM ». Surprise générale dans le microcosme du tourisme et des affaires… Car Abderrafie Zouiten, connu de tous, a fait l’essentiel de sa carrière à la Royal Air Maroc jusqu’à en devenir Directeur Général exécutif. Aussi, aucun analyste, aussi expérimenté soit-il, n’aurait pensé à ce profil pour prendre les rennes de l’Office National Marocain du Tourisme… Non pas qu’il n’en a pas les compétences, loin de là. Mais on le prédestinait plutôt, depuis quelques années déjà, à la présidence de la compagnie nationale RAM…

Il faut dire aussi que cela faisait longtemps que l’ONMT n’avait pas hérité d’une aussi grosse pointure à sa tête… Abderrafie Zouiten est, en effet, loin d’être un profane, que se soit en termes de connaissance du secteur touristique ou du transport que de politique stratégique et managériale.
Ce qui fait dire au Ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, que « l’expérience de l’ancien responsable de la RAM ainsi que son réseau sont des éléments très importants pour l’implémentation de la stratégie Vision 2020. Le profil de Zouiten sera également un gage de réussite pour ce qui est de la prochaine stratégie de l’aérien, en cours d’élaboration. Ceci sans parler de sa parfaite maîtrise du secteur du tourisme. »
Né en 1955, Lauréat de l’école des Hautes études commerciales (HEC) et ayant à son actif près de 30 ans passés à la maison RAM, Abderrafie Zouiten est connu et reconnu auprès de tous les professionnels marocains et étrangers qui travaillent avec le Maroc.
Il s’était notamment démarqué, durant son passage parisien, où il occupait le poste de directeur régional de la RAM. Il aura alors à son actif d’avoir triplé le nombre de passagers sur la destination Maroc-France, le portant de 400.000 à quelques 1,6 million de passagers, et ce en moins de quatre ans.
Discret, élégant, déterminé, Abderrafie Zouiten est avant tout un fin stratège. Et son expérience à la RAM est son atout numéro 1, à l’heure où l’ensemble de la profession appelle à une meilleure convergence entre le tourisme et l’aérien.

En ce mois de septembre, deux mois à peine après sa nomination, il fait son premier oral devant la presse marocaine. Un évènement qui était attendu avec impatience dans le microcosme médiatique. Efficacité, rationalisation des dépenses et mutation profonde de la gouvernance ont été ses mots d’ordre pour annoncer son plan pour la Rentrée. Selon lui, «L’ONMT ne peut plus travailler comme avant». Le ton a donc été donné !
Son approche pour une restructuration et une réorientation drastique des priorités de l’Office, bras armé de la politique de promotion du tourisme national, ne se fait donc pas attendre. Une nouvelle méthodologie, notamment axée sur des orientations triennales afin de réaliser les objectifs de la Vision 2020 est entérinée.

Il a la parfaite confiance de son Conseil d’Administration

Autre grande action à l’ordre du jour, la communication dite virale. L’Office compte orienter sa communication vers les réseaux sociaux et les stratégies de marketing direct par le Web pour toucher un marché fort de plusieurs centaines de millions de consommateurs.
Fort de la confiance de son Conseil d’Administration, Abderrafie Zouiten compte mettre les bouchées doubles sur la restructuration des représentations étrangères de l’office. Certaines d’entre elles, notamment en Europe et dans le Golfe, seront fermées. Comme les représentations de Vienne et de Dubaï.
L’objectif de ces fermetures étant de rationaliser les dépenses relatives à la promotion commerciale. Le marché autrichien sera traité à partir de la représentation de l’office en Allemagne et le marché émirati à partir de la représentation saoudienne à Riyad.
L’ONMT est ainsi entrain de vivre une grande mutation au niveau de ses métiers, ses pratiques et, sans aucun doute, ses compétences humaines.
Sur ce dernier sujet d’ailleurs, Abderrafie Zouiten a déjà commencé à restructurer puisque pour la France, il a d’ores et déjà décidé le départ de Saad Bezzate, jusqu’ici délégué de l’ONMT en France. Des conflits d’intérêt seraient à l’origine de cette rupture de contrat. Pour l’heure rien ne filtre sur la personne qui reprendra la direction sur le bureau « stratégique » de Paris.
L’aérien étant un des maillons faibles de la mise en place de la Vision 2020, le numéro 1 de l’Office compte mettre son expérience et ses entrées au service du secteur. Il entretient de parfaites relations avec Driss Benhima, actuel Président de la RAM.
Une convention entre l’ONMT et la RAM devrait donc être signée très prochainement.Des annonces de taille sont attendues, notamment en matière d’ouverture de nouvelles lignes.
Ainsi Abderrafie Zouiten, qui vit aujourd’hui, la consécration de sa carrière, a endossé la lourde charge de présider à la refonte d’un ONMT en perte de vitesse, de réduire ses frais de fonctionnement et de représentation à l’étranger tout en améliorant son efficacité.
Un challenge de taille pour ce commis de l’État qui a pour ambition ultime, de mener à bien sa mission et de ne pas décevoir les personnes qui l’ont placées à ce poste… Une aubaine pour le secteur !

A.J

Lire aussi

Christophe Leroy, une signature forte à Marrakech et ailleurs
Christophe Leroy, une signature...
Engagement de la SMIT dans le développement durable
Engagement de la SMIT...
Zouheir Mohamed El Oufir, Nouveau DG de l’ONDA
Zouheir Mohamed El Oufir,...
Mohamed Benamor, Le Visionnaire
Imad Barrakad, Le jeune loup du Tourisme
Imad Barrakad, Le jeune...

chroniqueurs
  • Faouzi Zemrani
  • Majid Bennis
  • Nabil Kouhen
  • Said Mouhid
  • Jean Robert Reznik
Restez informés, inscrivez-vous à notre newsletter
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !